Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : la chasse à courre dans le collimateur des défenseurs des animaux

-
Par , France Bleu Périgord

Une chasse à courre au cerf va se tenir dans la forêt de la Double, en Dordogne, le 30 novembre prochain. Une association animaliste interpelle le préfet de la Dordogne pour demander son interdiction.

La chasse à courre se pratique avec des chiens et des chevaux.
La chasse à courre se pratique avec des chiens et des chevaux. © Maxppp - Michael Bunel

Dordogne, France

Les défenseurs des animaux sont vent debout pour interdire une chasse à courre au cerf qui doit avoir lieu le 30 novembre, en forêt de la Double, à Parcoul, en Ribéracois.  

C'est la société de chasse de la saint-Hubert de Parcoul qui organise l'événement mais il est très controversé. La polémique est partie de l'association animaliste nationale One Voice qui dénonce ironiquement sur son site "l’exploit de traquer jusqu’à la mort l'un des cerfs de la forêt". L'association a lancé des appels sur les réseaux sociaux et a interpellé le préfet de la Dordogne pour interdire l'événement.  

La chasse à courre est d'autant plus dans le collimateur en raison de la récente actualité sordide d'une femme enceinte, morte après avoir été attaquée par des chiens dans la forêt de l'Aisne, alors qu'une chasse à courre avait lieu dans les environs. 

L'image d'une meute de chiens et de cavaliers qui courent derrière des animaux dans une forêt ne plait pas trop aux Périgourdins. "_Culturellement, je ne pense pas que ce soit adapté à la Dordogne_, il n'y avait pas de chasse à courre ici",  raconte un habitant de Vergt. "Les pauvres bêtes n'ont rien demandé", se désole une autre périgourdine.

Une pratique légale et encadrée

La chasse à courre du 30 novembre est organisée par un équipage de la Double en collaboration avec la société de chasse de Parcoul. "Ils font venir un équipage de la Gironde qui est agréé pour chasser le cerf. La chasse est bien encadrée par des arrêtés préfectoraux donc je ne comprends pas pourquoi les gens sont opposés à une chasse à courre à la Double", avance Michel Amblard, le président de la fédération des chasseurs de Dordogne. 

Gérard Charollois, ancien magistrat périgourdin et militant anti-chasse dénonce de son côté une pratique "barbare". "Traquer avec des chiens pendant 4 à 5h un animal qui est mordu et acculé et qui finit noyé dans un étang ou poignardé par les veneurs, c'est quelque chose d'absolument abjecte", déplore-t-il. 

Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature

L'ancien magistrat rejoint l'association animaliste One Voice qui a demandé au préfet de Dordogne d'annuler la chasse à courre du 30 novembre. De son côté, le maire de Parcourl, Jean-Jacques Gendreau, assure qu'il ne "prendra aucun arrêté pour l'empêcher".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu