Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉOS - Dordogne : elle a gravé sur les timbres le visage d'une nouvelle Marianne "imperturbable" et "rebelle"

jeudi 19 juillet 2018 à 12:17 Par Armêl Balogog, France Bleu Périgord

"Marianne l’engagée", c’est le nom du nouveau visage symbole de la République, que vient de dévoiler Emmanuel Macron ce jeudi. Il est imprimé sur les nouveaux timbres-poste à Boulazac, en Dordogne, grâce notamment au savoir-faire d'Elsa Catelin, graveuse.

C'est la deuxième Marianne qu'Elsa Catelin grave.
C'est la deuxième Marianne qu'Elsa Catelin grave. © Radio France - Armêl Balogog

Boulazac, France

Elsa Catelin a présenté son travail au président de la République jeudi, en espérant ne pas le décevoir, car il a lui-même choisi ce dessin d’Yseult Yz pour apparaître sur les timbres-poste sous son quinquennat. C’est la deuxième Marianne que l'employée de l'imprimerie de Boulazac grave. "C’est une belle femme, qui est le reflet de la diversité et de notre époque actuelle, tout en ayant une pose très classique", analyse-t-elle.

"J’étais quand même très inquiète de savoir si ma traduction ne trahissait pas l’oeuvre d’Yseult Yz. Reproduire une oeuvre importante, géante, en tout petit comme ça, ça nécessite de faire des choix, tricher graphiquement et voilà, c’est mon interprétation", explique-t-elle.

Une dizaine de jours pour graver le portrait de Marianne

Habituellement dans l’ombre, le travail de gravure est mis en lumière chaque fois qu’une nouvelle Marianne apparaît. "Je suis super fière de faire ce que je fais. Je fais un _travail qui est très anachronique_, qui n’est pas du tout dans l’air du temps, qui est le reflet d’un savoir-faire ancestral, donc d’autant plus fière de ça."

Elle a mis une dizaine de jours à graver le portrait sur une petite plaque en métal, à l’aide d’outils de gravure : d’onglettes, de burins...

300 millions de timbres-poste ont été imprimés à Boulazac

Les rotatives de l’imprimerie de Boulazac tournent à plein régime depuis le printemps. Des centaines de feuilles recouvertes de timbres verts, rouges, bleus, jaunes, violets, sortent des machines, sont strictement contrôlés puis stockés sur des palettes. "On aura produit à peu près 300 millions de timbres", compte Frédéric Morin, le directeur adjoint de l’établissement, qui va en imprimer un milliard dans l’année.

Imprimer le timbre-poste avec Marianne, c’est un immense honneur. - Frédéric Morin, directeur adjoint de l'imprimerie de Boulazac

"Il y a un gros challenge autour de la découverte de ce timbre, effectivement, on en est très fiers, confie-t-il. C’est une très belle vitrine de l’ensemble des timbres qui sont faits par ailleurs dans l’imprimerie, puisque la Marianne représente à peu près les deux tiers des timbres qui sont imprimés. Donc c’est un énorme enjeu pour nous."

Le nouveau timbre-poste, avec cette "Marianne engagée", la Marianne d'Emmanuel Macron, sera mis en vente dès lundi 23 juillet. Son visage a également été peint sur un immeuble du quartier du Toulon à Périgueux ce jeudi.