Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : la police de sécurité du quotidien travaillera avec les habitants

jeudi 9 novembre 2017 à 19:58 France Bleu Périgord

Une concertation entre les forces de l'ordre et les élus locaux a été lancée ce jeudi pour définir la future police de sécurité du quotidien qui sera mise en place en janvier 2018. Les élus locaux et les forces de police et de gendarmerie ont deux mois.

Il n'y aura pas de recrutement pour la création de la police de sécurité du quotidien.
Il n'y aura pas de recrutement pour la création de la police de sécurité du quotidien. © Radio France - C. Pomès

Dordogne, France

Une grande concertation a été lancée ce jeudi entres les élus locaux, la gendarmerie et la police pour définir ce que sera la police de sécurité du quotidien d'Emmanuel Macron. Elle sera lancée en janvier dans toute la France.

D'ici là, quatre réunions auront lieu dans les quatre sous préfectures de Dordogne avec les associations, les élus et les forces de l'ordre mais les grandes lignes sont déjà dessinées.

Pas de recrutement pour cette police du quotidien

Il n'y aura pas de recrutement de nouveaux policier. C'est juste une réorganisation des forces de l'ordre. "C'est un nouveau concept", explique Laeticia Philippon, la directrice départementale de la sécurité publique de Dordogne. "Ce sera une police qui ne luttera plus contre la délinquance mais des forces de l'ordre qui rendront service à la population".

Il y aura des professionnels, très connectés avec tablette numérique sur le terrain pour faciliter la paperasse et aller plus vite. Mais des habitants, des élus locaux ou encore des postiers, gardes chasse ou gardes pèche participeront au programme. Ils seront en contact permanent avec la police et la gendarmerie pour échanger des informations sur des comportements suspects.

Une police du quotidien qui existe déjà en Dordogne

Finalement, cette police de proximité existe déjà en Dordogne. Six communes dont Coursac et récemment Saint-Aster ont déjà nommé des référents qui sont en lien direct avec les forces de l'ordre depuis l'hiver 2016. Ces référents échangent des textos avec des forces de l'ordre sur ce qu'ils repèrent sur le terrain. le but de cette nouvelle police est d'ouvrir cette mission à encore plus de citoyens.