Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : la truffe de Noël sera rare et chère

dimanche 27 novembre 2016 à 21:11 France Bleu Périgord

Le premier marché aux truffes ouvre ce lundi à Sainte-Alvère mais sur les étals, il risque de ne pas y avoir beaucoup de diamants noirs cette année

La saison de la Truffe noire démarre doucement chez Pierre Chaminade de Sorges
La saison de la Truffe noire démarre doucement chez Pierre Chaminade de Sorges © Radio France - Caroline Pomès

Dordogne, France

La sécheresse, c'est elle la fautive selon les trufficulteurs. Les températures très élevées de cet été ont en effet stoppé net la croissance des truffes du Périgord. Ce lundi, il risque d'y avoir "très peu de truffes sur les étals du premier marché aux truffes de Sainte-Alvère, regrette le président de la fédération des trufficulteurs de Dordogne Jean-Pierre Audivert. "C'est dommage parce que la saison avait très bien commencé en mai. Nous avions de très belles trufettes."

1 000 euros le kilo

A Sorges, Pierre Chaminade commencera à fouiller que le 10 décembre. Pour l'instant, ses chiens s'entraînent sur son terrain. "Elles m'ont trouvé des truffes oui", explique le trufficulteur, "mais pas beaucoup". En amont de la saison, il avait du faire un choix entre ses chênes. A Sorges, les orages sont passés sans laisser de pluie cet été alors il a arrosé lui même certains arbres. Et là il y en aura mais il pourra perdre jusqu'à 80% de sa récolte.

" Il ne reste plus qu'à souhaité que le beau temps reste un peu parce que l'humidité fait pourrir les truffes. " - Pierre Chaminade, trufficulteur à Sorges.

Les truffes seront donc rares et par conséquence plus chères. Selon Pierre Audivert, elles devraient atteindre 1 000 euros le kilo pour les meilleures.

Par :