Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : "Le Covid nous aura tout pris, même les cèpes" dit un habitant de Saint-Saud-Lacoussière

-
Par , France Bleu Périgord

A Saint-Saud-Lacoussière en Dordogne, les habitants attendent avec impatience la pousse des cèpes. D'autant que cette année, la "fête du cèpe et du veau sous la mère" est annulée et que la menace plane sur les marchés aux cèpes de l'automne.

Un cèpe en bois, devant la halle de Saint Saud Lacoussière en Dordogne, où se tient d'habitude le marché aux cèpes
Un cèpe en bois, devant la halle de Saint Saud Lacoussière en Dordogne, où se tient d'habitude le marché aux cèpes © Radio France - Antoine Balandra

Il a beaucoup plu. Le soleil revient, même timidement. Alors les Périgourdins sont déjà nombreux à arpenter les bois (avec autorisation du propriétaire, attention !!!), dans l'espoir d'y trouver de précieux cèpes. L'an dernier, la récolte globale avait été exceptionnelle avec près de neuf tonnes de cèpes vendues au mois d'octobre sur les marchés contrôlés de Saint Saud-Lacoussière et Mussidan en Périgord. Du jamais vu.

Alors cette année encore, les Périgourdins sont impatients. Même si pour l'instant, la pousse se fait toujours un peu attendre. Sous la halle de Saint Saud Lacoussière, le cèpe est en tout cas dans toutes les conversations. Les anciens du village s'échangent des photos de champignons prises l'année dernière. Il faut dire que jusqu'à une tonne de cèpes a été échangée sur le marché de Saint Saud en une journée en 2019. Mais cette année, rien pour l'instant."Pour l'instant je n'ai pas vu de cèpes, j'en ai vu un ou deux, mais immangeables, c'est trop tôt, vous revenez dans 15 jours, et vous verrez ce que c'est" dit Daniel. 

Pour l'instant, le maire de Saint-Saud, Pierre Duval est plutôt inquiet. Déjà parce que la "fête du cèpe et du veau sous la mère" est annulée pour cause de Covid. Et parce que la menace plane aussi sur les marchés aux cèpes : "C'est un rendez-vous incontournable pour la région, pour la commune. C'est dramatique. Si la pousse est là, que pourra-t-on faire ? Je souhaite pourtant ouvrir en respectant les consignes sanitaires" plaide le maire. Ce qui fait dire à Philippe, habitant de Saint-Saud : "Le Covid nous aura tout pris, même le cèpe". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess