Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : "Le Covid vous attrape et ne vous lâche plus", la lente rééducation des patients "Covid long"

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Le centre de rééducation de Lalande à Annesse-et-Beaulieu en Dordogne accueille des patients touchés par le "Covid long" avec des symptômes du coronavirus qui persistent au delà de trois mois.

Depuis le début de la pandémie, une quinzaine de patients "covid-long" ont rejoint le centre de rééducation de Lalande.
Depuis le début de la pandémie, une quinzaine de patients "covid-long" ont rejoint le centre de rééducation de Lalande. © Radio France - Emmanuel Claverie

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, le centre de rééducation de Lalande à Annesse-et-Beaulieu a déjà accueilli une quinzaine de patients touchés par le "Covid long", c'est-à-dire des patients qui voient leurs symptômes du virus durer au delà de trois mois. Dominique est l'un d'entre eux. Ce Périgourdin est arrivé il y a quelques jours au centre de rééducation après 15 jours de réanimation et trois mois et demi d'hospitalisation

Musculairement, j'ai l'impression d'avoir tout perdu

Le reportage au centre de rééducation de Lalande d'Emmanuel Claverie

À 64 ans, Dominique, ancien cadre de la sidérurgie, pratiquait encore il y a peu l'aïkido et la musculation. Aujourd'hui, il reste alité car très affaibli par les suites du coronavirus. "Je pensais qu'il y aurait des perturbations mais cela remet tout en cause. Musculairement, j'ai l'impression d'avoir tout perdu. Au départ, on se dit « le Covid, ok », mais le Covid ce n'est pas une mince affaire. Ça vous attrape et ça ne vous lâche plus.

Des séquelles neurologiques, orthopédiques ou cardiaques

Nicolas Fons, médecin chef du centre de rééducation de Lalande

Les séquelles sont impressionnantes. Elles peuvent être "neurologiques, orthopédiques ou encore cardiaques" détaille le médecin chef de l'établissement de Lalande. Ces séquelles ne sont pas forcément permanentes. Selon Nicolas Fons, la plupart peuvent disparaître grâce à la rééducation : "On se bat pour ça. Par contre cela arrive que les séquelles restent plusieurs mois, c'est acté. Pour la plupart, grâce à une prise en charge de réadaptation à l'effort, cela conduit à améliorer la situation et à une reprise de vie normale."

Des symptômes persistants pour pour 1 personne sur 10 

L'Organisation Mondiale de la santé, l'OMS, estime qu'un quart des personnes infectées par le coronavirus présentent des symptômes persistants pendant un mois et qu'une personne sur dix ressent des symptômes après trois mois (perte de goût, céphalées, fatigue, douleurs musculaires, essoufflement ou encore sensation de "brouillard" cérébral). Le secrétaire d'Etat aux Retraites et à la Santé au travail, Laurent Pietraszewski, soulignait en février que le nombre de "Covid longs" pourrait atteindre "plusieurs centaines de milliers" en France.

L'Assemblée nationale a voté à l'unanimité le 17 février dernier une résolution pour reconnaître et prendre en charge les complications à long terme du Covid-19. Elle recommande aussi de "faciliter la reconnaissance en tant que maladie professionnelle des affections causées par les formes graves" de cette maladie dans les cas où celle-ci aurait été contractée au travail. À ce jour, le gouvernement a accordé une reconnaissance automatique en maladie professionnelle aux seuls soignants malades du coronavirus avec des séquelles respiratoires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess