Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : le délégué interministériel à la sécurité routière rencontre les opposants au 80 km/h

mardi 24 avril 2018 à 22:21 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Emmanuel Barbe était en visite en Dordogne ce mardi. Il a notamment participé à une table ronde avec des élus et des associations pour parler des nouvelles mesures du gouvernement pour améliorer la sécurité sur les routes. Un collectif de Colère 24 et des motards en colère sont venus l'accueillir.

Une quinzaine d'opposants à l'abaissement de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires ont manifesté devant la CCI
Une quinzaine d'opposants à l'abaissement de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires ont manifesté devant la CCI © Radio France - Manon Derdevet

Dordogne, France

Journée chargée pour Emmanuel Barbe en Dordogne. Ce mardi, le délégué interministériel à la sécurité routière était en visite dans le département. Il a d'abord visité le centre de rééducation de La Lande avant de rencontrer 130 élus et membres d'associations pour faire une table ronde sur les mesures du gouvernement concernant la sécurité routière, à la CCI de la Dordogne.

Avant le début de la réunion, une quinzaine d'opposants à la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires avait déployé une banderole et des drapeaux devant la CCI. Des membres du collectif Colère 24 et de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) s'étaient installés sur la route pour interpeller Emmanuel Barbe. Il a discuté avec une petite délégation mais cela n'a pas apaisé les tensions. 

"Il n'a pas répondu à nos questions, il nous prend pour des ânes" dit un manifestant énervé en sortant de la manifestation. Les manifestants promettent d'ores et déjà de nouvelles actions dans les semaines qui viennent. 

D'autres annonces sur la sécurité routière

Emmanuel Barbe avait fait quelques annonces sur les mesures que le gouvernement s'apprête à prendre en matière de sécurité routière. Ce mardi matin sur France Bleu Périgord il avait expliqué qu'aucune dérogation ne serait délivrée pour échapper à la nouvelle limitation. 

Le délégué interministériel à la sécurité routière a également expliqué que l'argent des amendes pour les personnes qui rouleront toujours à 90 km/h au lieu de 80 km/h sera intégralement reversé pour les établissements de rééducation qui soignent les accidentés de la route.