Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : le département peut continuer à faire visiter le chantier de la déviation de Beynac

-
Par , France Bleu Périgord

Les visites du chantier de la déviation de Beynac vont pouvoir se poursuivre. Hier lundi, le tribunal administratif de Bordeaux a rejeté la requête d'une association d'opposants à la déviation qui estimait que le département outrepassait son devoir de neutralité en organisant ces visites.

Le chantier de la déviation de Beynac
Le chantier de la déviation de Beynac © Radio France - Antoine Balandra

Les touristes et les Périgourdins vont donc pouvoir continuer de visiter le chantier de la déviation de Beynac, rendue célèbre dans toute la France par son feuilleton judiciaire. Le tribunal administratif de Bordeaux a rejeté hier la requête d'une association d'opposants à la déviation, l' Association Défendre l'Intérêt Général en Dordogne ( DIGD)  qui réclamait la suspension de ces visites organisées tout l'été par le Département. L'association estimait que le conseil départemental ne respectait pas " le principe de neutralité du service public" et que la collectivité était allée au delà de ce qui relève d'une communication institutionnelle.  En décembre dernier, la cour administrative d'appel de Bordeaux a annulé le projet et a ordonné la destruction du chantier.  Une décision que la collectivité continue de contester.

Le juge des référés du tribunal administratif a donc rejeté cette requête. Le magistrat estime que la décision du département de mettre à la disposition du public une information sur le chantier du contournement de Beynac " ne comporte pas un caractère exagérément polémique". 

Dans un communiqué, le conseil départemental estime que la requête de l'association DIGD est une forme de "censure" destinée à " empêcher le Département d'informer la population sur la réalité du projet ."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess