Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : le nombre de chasseurs continue de baisser

samedi 13 avril 2019 à 17:16 Par Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Plus de 800 chasseurs sont venus assister à l'assemblée générale annuelle de la chasse ce samedi à Marsac. La mobilisation est forte malgré un nombre d'adhérents en baisse.

Plus de 800 chasseurs réunis pour l'assemblée annuelle de la fédération à Marsac
Plus de 800 chasseurs réunis pour l'assemblée annuelle de la fédération à Marsac © Radio France - Valérie Déjean

Marsac-sur-l'Isle, France

Michel Amblard le président ne s'en cache pas. " On perd tous les ans un petit peu de chasseurs .Tous les ans on a des nouveaux arrivants supplémentaires qui ne compensent pas ceux qui disparaissent, qui sont un peu âgés et qui arrêtent. Aujourd'hui nous sommes moins de vingt mille.

une option chasse au bac dans les lycées agricoles 

Pour attirer de jeunes chasseurs, la fédération de la Dordogne veut lancer une option chasse dans les lycées agricoles. Le département de l'Aude l'a déjà expérimentée avec succès. Le président de la fédération de chasse de la Dordogne Michel Amblard a souhaité que le Périgord s'y mette. 

Ça veut dire que les jeunes vont travailler sur une espèce, sur un sujet et ça leurs apportera des points pour le bac. On espère que ça va commencer l'année prochaine à Sigoulès. Les gens qui sont dans les lycées agricoles sont de futurs exploitants, de futurs techniciens. Ils sont à l'école pour découvrir le monde rural. Ils découvriront aussi le monde rural cynégétique . Et l'existence de cette option permettra peut être d'inverser la tendance car il y a de moins en moins d'agriculteurs chasseurs .Ce sera une façon de les informer et de les former aussi car ils feront une formation permis de chasser, piégeur, chasse à l'arc .C'est ce qu'ils apprenaient dans le temps chez eux avec le grand père mais aujourd'hui à la campagne, ce n'est pas ce que c'était il y a un demi siècle. Michel Amblard

Faire venir les jeunes, et remercier les anciens

Cette assemblée générale annuelle a aussi été l'occasion de distinguer des chasseurs qui ont donné du  temps et de l'énergie à la chasse. Jean Claude  est de ceux-là. Il a reçu une médaille d'argent. Ce chasseur de 82 ans aujourd'hui  continue de pratiquer à Montignac  un loisir qu'il a commencé très tôt. 

Jean Claude , 82 ans, médaillé de la fédération départementale de chasse  - Radio France
Jean Claude , 82 ans, médaillé de la fédération départementale de chasse © Radio France - Valérie Déjean

Il était écolier lorsqu'il a démarré_. Je chasse depuis l'âge de dix ans, en allant à l'école, j'avais deux kilomètres cinq cents pour y aller, alors je partais avec mon lance-pierres .On chassait un petit peu, arrivés à l'école je le cachais dans un poteau électrique. Et puis ont tendait des collets aussi, mais on n'a jamais rien pris !  _A plus de quatre vingts ans il chasse encore mais surtout, il cuisine, pèle et découpe les sangliers, prépare les haricots couenne. Je suis le cuisinier de la cabane. On m'appelle à tout moment.  

Jean Claude  est veuf depuis cinq ans, la chasse, c'est un sacré réconfort. Il le dit très simplement  La chasse, c'est ma vie