Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : le président du Conseil départemental annonce qu'il ne souhaite pas augmenter les impôts en 2019

lundi 14 janvier 2019 à 16:05 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Après trois années de hausse, le président socialiste du Conseil départemental, Germinal Peiro, annonce qu'il ne souhaite pas augmenter la part départementale de la taxe sur le foncier bâti en 2019. L'opposition applaudit, mais dénonce une décision qui arrive un peu tard selon elle

Le président du département Germinal Peiro propose de ne pas augmenter la fiscalité départementale en 2019
Le président du département Germinal Peiro propose de ne pas augmenter la fiscalité départementale en 2019 © Radio France - Antoine Balandra

Périgueux, France

0% d'augmentation de la fiscalité du département pour 2019. Voilà ce qu'a annoncé Germinal Peiro, ce lundi, lors de la présentation des orientations budgétaires du Conseil départemental. En clair, la part départementale de la taxe sur le foncier bâti ne devrait pas augmenter cette année contrairement à ce qui était envisagé.

Une annonce qui arrive en pleine crise des gilets jaunes et du ras-le-bol fiscal qu'ils expriment.

Mais au Conseil départemental, on explique que c'est surtout la bonne gestion de ces dernières années qui a permis cela à ce moment-là. Germinal Peiro parle d'économies drastiques dans le fonctionnement de l'institution. Gel des dépenses de personnel, renégociation de la dette, hausse des impôts les trois premières années. 

"On va récolter les fruits des efforts que l'on a fait depuis trois ans. On voulait assainir les finances du département. On a pris des mesures d'économies drastiques, renégociation de la dette, effort pour les Périgourdins pour les trois premières années. Aujourd'hui, je suis en mesure de proposer à l’assemblée de ne pas augmenter les impôts en 2019" dit Germinal Peiro

Et même si ce n'était pas le but initial, cela peut être aussi vu comme un geste d'apaisement en cette période de contestation des gilets jaunes explique Colette Langlade première vice-présidente du conseil départemental.

"C'est vrai que les gilets jaunes que je rencontre régulièrement sur le rond-point de Thiviers me demandent plus de justice fiscale et je suis satisfaite de pouvoir apporter cette réponse aux habitants de notre département" dit-elle.

Menace de ponction de l'Etat

Ne pas augmenter les impôts soit, mais il fallait aussi y penser avant, répond l'élu Les Républicain Dominique Bousquet, l'un des patrons de l'opposition au département.

"Les impôts n'augmentent, pas, c'est une bonne chose, mais il faut pas oublier qu'ils ont augmenté de pas loin de 4.5% depuis deux ans, on est pas loin de 10% donc il est raisonnable de ne pas augmenter les impôts cette année" explique Dominique Bousquet

Les impôts n'augmenteront donc pas cette année sauf "coup fourré" du gouvernement. Ce sont les mots de Germinal Peiro, qui craint une ponction de l'Etat. Car la Dordogne va dépasser le seuil fixé à 1.2% d'augmentation de ses dépenses de fonctionnement pour cause d'explosion de 3.5% des dépenses sociales. En 10 ans par exemple, les dépenses liés au financement du RSA ont par exemple bondi de 71% en Dordogne. Conséquence : les dépenses de fonctionnement vont augmenter de 1.9% en Dordogne en 2019.