Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : le Souvenir Français fleurit les tombes des soldats

mardi 31 octobre 2017 à 18:45 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord

Le Souvenir Français a pour mission d'entretenir les tombeaux des soldats périgourdins morts pour la France. A la Toussaint ils multiplient les actions pour rendre hommage à ceux qui se sont battus durant les deux guerres mondiales.

Les bénévoles de l'association ont fait la quête devant de nombreux cimetières de Dordogne
Les bénévoles de l'association ont fait la quête devant de nombreux cimetières de Dordogne © Radio France - Manon Derdevet

Dordogne, France

Toute l'année, les bénévoles de l'association Le Souvenir Français se postent à l'entrée des cimetières pour sensibiliser les passants à la nécessité d'entretenir la mémoire des soldats morts pour la France. Leur tirelire à la main ils sont postés à l'entrée des cimetières pour tenter de récolter le plus de fonds possibles pour entretenir les tombes des soldats morts pendant les deux guerres mondiales. Une mission cruciale pour le général Christian Guay, président du comité de Périgueux du Souvenir Français.

"On peut considérer que 10% des mobilisés périgourdins ont été tués. Ils ont tout donné en particulier pendant la Première Guerre mondiale mais aussi pendant celle qui lui a succédé. Les premiers mois de mai et juin 1940 ont été très meurtriers pour eux."

Le Souvenir Français est une organisation nationale qui a vu le jour en 1887 en Alsace-Lorraine alors occupée par la Prusse, et reconnue d'utilité publique en 1906. En Dordogne, l'association compte plus de 100 adhérents. Son activité principale : s'occuper des sépultures des soldats dont la famille a disparu mais aussi transmettre la mémoire des morts pour la France aux plus jeunes.

Transmettre aux plus jeunes

Mais cette mission est de plus en plus difficile pour le général Christian Guay, président du comité de Périgueux du Souvenir Français. "Les bénévoles sont de plus en plus âgés, nous multiplions les actions dans les écoles et les voyages scolaires dans les lieux de mémoire comme Auschwitz. On doit convaincre les jeunes qu'ils ont une responsabilité dans le maintien de la mémoire de ces morts pour la France. Car s'ils sont là, c'est parce que d'autres se sont battus."

Le général Christian Guay, président du comité de Périgueux du Souvenir Français

Deux comités existent en Dordogne, à Périgueux et à Bergerac. Les bénévoles multiplient les quêtes à la Toussaint sur les cimetières de Périgueux, de Coulounieix Chamiers et de Bergerac. Car les seules ressources de l'association sont les cotisations des adhérents (comptez 15 euros) et la recette des quêtes. Pour plus d'informations, contactez le général Guay au 05.53.09.38.73.

Pour les membres de l'association, la Toussaint est "la journée du souvenir". Le jeudi 02 novembre, un office religieux en l'honneur des morts pour la France est prévu à la cathédrale Saint Front.