Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : les agents des finances publiques inquiets pour leur avenir

-
Par , France Bleu Périgord

L'intersyndicale CGT, FO et Solidaires craint la dégradation du service des impôts avec des suppressions de postes et une baisse de la qualité de l'accueil des usagers malgré un maillage territorial renforcé avec la création des maisons France services.

Des pancartes et des drapeaux installés sur la devanture de la maison des services au public à Sarliac-sur-l'Isle
Des pancartes et des drapeaux installés sur la devanture de la maison des services au public à Sarliac-sur-l'Isle © Radio France - Macipsa Aït

Sarliac-sur-l'Isle, France

Une délégation de cadres et militants CGT, FO et Solidaires des finances publiques s'est rassemblée ce vendredi 19 juillet à la maison des services au public à Sarliac-sur-l'Isle pour dénoncer la réorganisation des perceptions en Dordogne. Une action symbolique car il y a un an, le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu entre autre dans cette commune de mille habitants du Périgord vert pour parler services publics en milieu rural et inaugurer la maison des services au public.

Un service public en danger

Les finances publiques se modernisent en ouvrant notamment plus de points d'accueil grâce à l'implantation des maisons des services au public ou encore des maisons France services. Mais pour les syndicats, cette politique d'implantation cache une autre réalité : celle des suppressions de postes.

Aujourd'hui, on détruit toutes les trésoreries de ce département. Par exemple, on va fermer à Excideuil et à Thiviers au profit des maisons des services publics. Il faut savoir qu'on va nous supprimer, sur les 3 prochaines années, 100 postes sur les 500 agents dans les finances publiques actuellement en Dordogne." explique Philippe Gory, le secrétaire départemental de la CGT Finances Publiques.

L'accueil du public critiqué

Les syndicats alertent également sur les modalités d'accueil du public et la qualité du service rendu dans les structures. Ils pointent du doigt le manque de compétence du personnel engagé dans ces points d'informations.

Les gens seront frustrés car ils auront face à eux des animateurs et non des agents des finances publiques. Être animateur polyvalent dans une maison de service au public ce n'est pas être un agent administratif. Ces personnes là vont donc répondre à toutes sortes de question, CAF, La Poste, retraites donc il y a un risque d'erreur fort et de pénalisation. Nous craignons que la qualité ne soit pas au rendez-vous." selon Philippe Gory.

La maison de service de Sarliac-sur-l'Isle, ouverte au public depuis septembre 2018, a été financée à hauteur de 25% par l'Etat. Elle propose une agence postale, une bibliothèque municipale, un cabinet médical et une solution d'accompagnement dans les démarches administratives.