Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : les anti-Linky font de la résistance à Coulounieix-Chamiers

mercredi 26 décembre 2018 à 20:08 Par Macipsa Aït, France Bleu Périgord

Des habitants de la commune du Grand Périgueux refusent l'installation de Linky, des compteurs connectés au détriment des compteurs mécaniques. La municipalité apporte son soutien à ses usagers mais ne s'oppose pas au déploiement des boîtiers jaunes en cours.

70 000 boîtiers Linky déjà posés dans le département
70 000 boîtiers Linky déjà posés dans le département © Maxppp - Bruno Levesque

Coulounieix-Chamiers, France

Plusieurs centaines de Colomniérois se mobilisent contre les compteurs communicants Linky. Depuis le début du mois de décembre, la campagne de déploiement des compteurs électriques est lancée dans la commune qui recense plus de 8.000 administrés dans l'agglomération périgourdine. 

Coulounieix-Chamiers fait partie des communes avec Vélines et Plazac qui résistent à l'arrivée des compteurs nouvelle génération. Elle possède son propre comité anti-Linky car les protestataires sont dubitatifs quant à l’intérêt du compteur électrique.

Je ne veux pas de son installation chez moi car c'est inadapté avec le grand nombre d'appareils électriques que je possède. Ça ne va pas arrêter de faire sauter le disjoncteur, j'en ai déjà fait les frais et même sur ma facture d’électricité" Guillaume, un résident du quartier Castel Fadèze.

C'est surtout par rapport à l’intrusion dans ma vie privée, je ne veux pas qu'on sache quand j'allume ma télé, ça me dérange". Alexandre.

Le maire socialiste Jean Paul Roussarie et son équipe municipale affichent officiellement leur appui à la fronde anti-Linky menée par des habitants de la commune. Ils ont décidé de ne pas équiper les infrastructures publiques de la ville avec des compteurs Linky mais ne s'opposent pas au déploiement sur le réseau électrique. Ils revendiquent surtout "la liberté de choisir ou non l'installation" chez les particuliers. 

Notre seul demande est qu'Enedis respecte le consentement avant d'intervenir dans leur domicile. L'Etat français a rendu obligatoire le déploiement des compteurs mais il y a une faille juridique car rien n'oblige les particuliers d'accepter Linky. Les sous-traitants ne doivent donc pas intimider ou avoir une approche agressive auprès des habitants." Vincent Belloteau, directeur de cabinet du maire.

Enedis (ex-ERDF) applique une obligation légale prévue par le code de l’énergie car le compteur qui équipe les foyers est intelligent et connecté pour économiser l’énergie d'après les mesures de l'Union européenne. D'ici à 2021, 35 millions de points de comptage seront installés sur l'ensemble du territoire national dont 270 000 en Dordogne.