Infos

Dordogne : les cimetières désertés par la jeunesse pour la Toussaint

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord lundi 31 octobre 2016 à 16:17

Le cimetière Saint-Georges à Périgueux veille de la Toussaint
Le cimetière Saint-Georges à Périgueux veille de la Toussaint © Radio France - Caroline Pomès

Ce mardi, c'est la Toussaint. Les Périgourdins fleurissent les tombes de leurs aînés mais la jeunesse est aux abonnés absents.

Les chrysanthèmes sont de retour. Ce mardi, c'est la Toussaint, fête religieuse catholique. Les Périgourdins ont déjà acheté les pots de fleurs et les déposeront ce mercredi, jour des morts. Dans les cimetières, on lave les pierres tombales, on enlève les bouquets fanés pour les remplacer par des fleurs fraîches.

Dans les allées du cimetière Saint-George à Périgueux, les jeunes se font rare. " C'est une tradition léguée par nos parents ", explique Christine qui est venu fleurir la tombe d'une cousine avec sa mère et sa fille. "Aujourd'hui, nous n'avons pas besoin de nous déplacer dans les cimetières pour se recueillir. Une pensée suffit."

" J’accompagne ma mère et ma grand-mère. Quand j'étais petite j'arrosais les plantes mais je ne sais pas vraiment qui est cette personne enterrée là " - Julie, une des seules adolescentes au cimetière.

Chrysanthème vendus devant le cimetière Saint-George à Périgueux - Radio France
Chrysanthème vendus devant le cimetière Saint-George à Périgueux © Radio France - Caroline Pomès

Tradition qui se perd

Selon une étude du Credoc de 2014, seulement 4 Français sur 10 se rendent au cimetière systématiquement pour la Toussaint. Il y a 10 ans, ils étaient 60% des français à faire le déplacement. Même constatation pour Colette qui vend des fleurs depuis 20 ans devant les portes du cimetière. " Quand nos clients, les personnes âgées meurent, personne ne reprend la relève. "

Partager sur :