Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement des gilets jaunes

Dordogne : les gilets jaunes réinvestissent le rond-point de Creysse

-
Par , France Bleu Périgord

Les gilets jaunes sont de retour sur le rond-point de Creysse, près de Bergerac. Ils étaient une quinzaine ce samedi matin pour préparer la manifestation du 16 novembre, veille de l'anniversaire du mouvement. Même s'ils sont moins visibles ces derniers mois, ils sont toujours aussi déterminés.

Pour l'anniversaire du mouvement, les gilets jaunes appellent à un grand rassemblement le 16 novembre à Bergerac
Pour l'anniversaire du mouvement, les gilets jaunes appellent à un grand rassemblement le 16 novembre à Bergerac © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Dordogne, France

Loin d'être résignés, les gilets jaunes du bergeracois se sont rassemblés ce samedi 9 novembre au rond-point de Creysse. Une quinzaine de manifestants étaient réunis pour distribuer des tracts et annoncer la manifestation du 16 novembre prochain, veille de l'anniversaire du mouvement. 

Près d'un an après le début du mouvement des gilets jaunes, les manifestants veulent retrouver leur voix. Même s'il n'ont pas été très visibles ces derniers mois, les gilets jaunes du bergeracois se sont rassemblés en assemblée générale chaque semaine. Au menu des discussions : la suite à donner au mouvement avec notamment un feu vert à la convergence des luttes. Les gilets jaunes appellent d'abord à une grande manifestation le 16 novembre prochain, à 9h au rond-point de Creysse, puis 14h30 devant le tribunal de Bergerac. Ils seront aussi présents toute cette semaine autour du giratoire pour mobiliser les automobilistes. 

S'unir pour avoir plus de poids

"Il y a eu de la déception vis à vis des syndicats. Ils n'ont pas obtenu les résultats qu'on attendait pendant une vingtaine d'années", explique Jean-Marc. Mais désormais c'est acté : les gilets jaunes rejoindront le cortège des différents syndicats qui appellent à manifester le 5 décembre prochain. Une manifestation nationale et interprofessionnelle contre la réforme des retraites qui pourrait être l'occasion "de faire redémarrer le mouvement", estiment certains gilets jaunes.

Malgré les refus du début du mouvement, les gilets jaunes vont rejoindre les syndicats le 5 décembre contre la réforme des retraites - Radio France
Malgré les refus du début du mouvement, les gilets jaunes vont rejoindre les syndicats le 5 décembre contre la réforme des retraites © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Même si les gilets jaunes ne sont pas tous d'accord avec les méthodes des syndicats, Jean, qui participe au mouvement depuis le premier jour, estime qu'il ne peut se sentir que concerné par les préoccupations des grévistes : "les pompiers veulent plus de moyens et nous on a le droit de réclamer qu'il y ait suffisamment de pompiers pour nous sauver. C'est pareil pour les urgentistes, on est solidaires de leur combat parce que ça nous concerne directement", explique le retraité d'Eymet. 

"Non, notre mouvement n'est pas mort"

Même s'ils n'ont pas été très visibles ces derniers mois, les gilets jaunes expliquent aux automobilistes qui s'arrêtent sur le rond-point "que le mouvement est loin d'être mort". Après une année de mobilisation, le message est toujours le même pour Jean : "On est toujours gilets jaunes, déterminés. Surtout que nous n'avons rien obtenu de ce que l'on voulait. Une retraite correcte, une vie plus agréable pour nos enfants", explique le retraité. Près de lui, Valérie 58 ans. La mère de famille admet que tout n'a pas fonctionné : "La casse à Paris était contre-productive. Là aussi, sur le rond-point, ça peut paraître contre-productif. Mais au moins nous sommes là, on montre qu'on ne lâche rien !". 

Les gilets jaunes du bergeracois ont redécoré le rond point de Creysse - Radio France
Les gilets jaunes du bergeracois ont redécoré le rond point de Creysse © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Reste maintenant à savoir si les gilets jaunes du bergeracois réussiront à mobiliser le 16 novembre prochain. Jean-Marc l'espère. Le retraité des médias se rappelle des manifestations en famille du début du mouvement. Depuis, la violence est passée par là : "le traitement médiatique qui a été fait, avec une focalisation sur la violence, ça a porté ses fruits pour le gouvernement. Maintenant les gens ont peur de manifester", estime-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu