Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les grottes prises d'assaut avec les fortes chaleurs

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Quoi de mieux qu'une grotte où la température stagne en permanence à 13 degrés en pleine période de fortes chaleurs ? En Dordogne, la grotte de Villars en Périgord vert a vu sa fréquentation augmenter en ce mois de juillet.

Beaucoup de monde pour visiter la grotte de Villars en Dordogne, malgré la jauge abaissée à 30 visiteurs par visite à cause du coronavirus
Beaucoup de monde pour visiter la grotte de Villars en Dordogne, malgré la jauge abaissée à 30 visiteurs par visite à cause du coronavirus © Radio France - Antoine Balandra

Jusqu'à 40 degrés en Dordogne ce jeudi. 33 ce vendredi. La chaleur est bien là dans le département. D'autant qu'il fera encore 30 degrés à 23 heures dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors en Périgord pour ceux qui n'ont pas la clim', pour les touristes, il ne reste qu'une seule solution : la grotte ! 

Un peu de fraîcheur

Visiter une grotte... Une façon originale d'aller trouver un peu de fraîcheur en plein pic de chaleur. D'ailleurs les grottes du Périgord font le plein de visiteurs. Comme la grotte ornée de Villars, en Périgord vert (nord Dordogne). La directrice du site Catherine Birckel réalise même un mois de juillet meilleur que celui de l'an dernier, malgré le coronavirus :"On ne savait pas trop à quoi s'attendre et finalement on fait un meilleur mois de juillet que l'an dernier. C'est plutôt encourageant", dit-elle. 

C'est appréciable, surtout que cette clim' ne rend pas malade.

Elle ajoute : "Les gens viennent beaucoup quand il fait chaud, chercher de la fraîcheur. Près de 45 minutes de visite dans une climatisation naturelle à 13 degrés, c'est appréciable, surtout que cette clim' ne rend pas malade", sourit Carine, guide à Villars depuis 21 ans.

Très peu de clientèle étrangère

La grotte attire aussi pour ses peintures préhistoriques, avec bisons, chevaux, ou bouquetins, qui datent de plus de 19 000 ans. Et malgré le coronavirus, et la date de réouverture qui a été plus tardive que d'habitude, la fréquentation est là. "C'est une population différente des autres années, avec très peu de clientèle étrangère. Beaucoup de locaux, des départements limitrophes. Les Français sont restés en France. Et les gens montrent leur intérêt pour les sites tout près de chez eux. Ce qui est encourageant, c'est que l'on a très peu de groupes, mais on arrive à un bon chiffre de fréquentation, et c'est encourageant", dit Catherine Berckel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess