Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : les habitants d'Anlhiac honorés pour avoir caché deux enfants juifs

jeudi 26 octobre 2017 à 19:55 Par Benjamin Fontaine et Valérie Dejean, France Bleu Périgord

Ce samedi 28 octobre à Anlhiac à Périgord noir, deux aristocrates reconnus "Juste parmi les nations" vont être honorés par la commune pour avoir caché deux enfants juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Un hommage sera aussi rendu aux habitants du village.

Jeanne et Gaston de Crety ont caché deux enfants juifs pendant la guerre.
Jeanne et Gaston de Crety ont caché deux enfants juifs pendant la guerre. © Radio France - Valérie Dejean

A Anlhiac, près d'Excideuil, Jeanne et Gaston de Créty figurent parmi les "Justes" honorés par Yad Vashem pour avoir accueilli et caché dans leur château deux enfants juifs pendant la Seconde guerre mondiale. Les petits-enfants de ces aristocrates ont décidé de rendre hommage au silence des villageois durant ces années de guerre.

"Si nous vivons tous, c'est grâce à leur silence" - Isabelle Cochin de Créty

A 11h ce samedi 28 octobre, une plaque sera dévoilée, vissée dans le mur de la mairie. Sur cette plaque on pourra lire quelques mots "Jeanne et Gaston De Crety, justes parmi les nations, rendent hommage à la population d'Anlhiac, héros de l'ombre". Car c'est bien aux villageois qu''Isabelle Cochin de Créty, leur petite-fille, a voulu adresser ce message. "C'est un village que j'ai dans le cœur. Même si je suis ailleurs, je m'imagine toujours sur la terrasse du château. Je suis toujours avec les habitants. Il faut leur rendre hommage car si nous vivons tous, c'est grâce à leur silence."

Henri Delage n'était au courant de rien. - Radio France
Henri Delage n'était au courant de rien. © Radio France - Valérie Dejean

"C'était une drôle d'époque" - Henri Faure

Pendant ces années si difficiles, personne n'a rien dit. Henri Faure était un petit garçon qui allait à l'école. "J'ai appris l'épopée des juifs à Anlhiac beaucoup plus tard. Il n'y avait aucune confidence. C'était une drôle d'époque. Même des amis de toujours ne se disaient pas tout." _Durant cette drôle d'époque, selon Guillaume Cochin, le petit-fils de Jeanne et Gaston de Créty, les Anlhiacois et les Anlhiacoises ont participé à leur façon, au sauvetage de ces deux enfants juifs en ne disant rien de ce qu'ils savaient. _"Je crois que tout le monde savait. C’était impossible ici de ne pas savoir. Il faut rendre hommage à ce silence là qui est aussi une force de bravoure." La prochaine étape pour Anlhiac sera peut-être d intégrer le réseau des villes et villages des Justes de France.