Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes dans les Vosges

Dordogne : les pharmacies se préparent à vacciner

-
Par , France Bleu Périgord

À partir du 15 mars, les pharmacies feront pleinement partie de la campagne de vaccination. Le décret les autorisant à injecter les premières doses est même déjà paru, même si l'heure n'est qu'à l’organisation. C'est notamment le cas à la pharmacie "Centrale" à Thenon en Dordogne.

À la pharmacie "Centrale" à Theon, les deux gérants se préparent à vacciner contre la Covid-19
À la pharmacie "Centrale" à Theon, les deux gérants se préparent à vacciner contre la Covid-19 © Radio France - Théo Caubel

C'est une nouvelle étape qui est franchie dans la campagne de vaccination. Les pharmaciens, mais aussi les sages-femmes et les infirmiers, vont pouvoir injecter les premières doses contre la Covid-19 à partir du 15 mars. C'est ce qu'a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, lors de sa conférence de presse du 4 mars. Le décret est même déjà paru au journal officiel. Dans les faits, l'heure est à l'organisation chez les professionnels concernés.

Le reportage à Thenon de Théo Caubel de France Bleu Périgord

Un nouveau frigo acheté 

À la pharmacie "Centrale" à Theon, on réceptionne bien des flacons contre la Covid-19, mais ils sont à destination pour l'instant des médecins locaux. Pourtant les co-gérants se préparent. Un frigo plus grand a été acheté. "L'objectif s'est de stocker les vaccins AstraZeneca dans de bonnes conditions, explique Lauriane Celerier-Noaille. Ils doivent rester bien droits, ne pas être mélangés et pas secoués."

Au-delà du frigo, c'est chaque détail qui est étudié. Un espace dédié à la vaccination va être aménagé dans l'officine. Il faut aussi définir un créneau pour accueillir les patients. "On va sûrement les recevoir en dehors des créneaux d'ouverture, le soir notamment. On sera plus tranquille et on aura le temps de poser les bonnes questions, voir s'il n'y a pas de contre-indication, et puis les surveiller les 15 minutes après l'injection" précise Jérémy Chatenet, l'autre co-gérant.

Lauriane Celerier-Noaille co-gérante de la pharmacie "Centrale" à Thenon

La demande est là à Thenon

Un travail que les deux pharmaciens souhaitent faire en lien avec les médecins et infirmiers locaux, pour une meilleure coordination. Et preuve que la demande est là. Depuis quelques jours, les patients de la pharmacie interrogent de plus en plus pour se faire vacciner à l'officine. Reste que l'approvisionnement passe par un autre chemin que celui des centres de vaccinations. Ceux sont les pharmaciens eux-mêmes qui doivent commander leurs doses auprès de leur fournisseur-grossiste. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess