Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : les premières fraises du Périgord arrivent sur les marchés

samedi 31 mars 2018 à 18:21 - Mis à jour le dimanche 1 avril 2018 à 12:43 Par Manon Derdevet, France Bleu Périgord et France Bleu

Depuis une semaine, les célèbres fraises du Périgord ont fait leur apparition sur les marchés de Dordogne. Mais elles restent encore rares pour le moment.

Les premières Gariguettes sont arrivées sur les marchés de Dordogne
Les premières Gariguettes sont arrivées sur les marchés de Dordogne © Radio France - Maxppp

Dordogne, France

Les premières fraises du Périgord ont fait leur apparition sur les marchés de Dordogne. Quelques fraisiculteurs ont vendu leurs premières gariguettes mais les fraises ont encore du mal à sortir cette année. 

Pour avoir des fraises à Pâques cette année, il fallait braver la pluie et se lever tôt. Philippe Coq est fraisiculteur à Campsegret, c'est l'un des premiers à avoir vendu ses fraises sur le marché de Bergerac. "Il n'y a pas beaucoup de fraises pour le moment. On a manqué cruellement de soleil", explique le cultivateur de 42 ans. 

12 euros le kilo 

Pour s'offrir une de ses barquettes de 250g de fraises, ce samedi, il fallait compter 3 euros, soit 12 euros le kilo. Toutes les fraises se sont rapidement vendues sur les marchés de Périgueux et Bergerac. 

Quelques rayons de soleil et les gariguettes du Périgord devraient toutes sortir. "Les pieds poussent bien et dès que le soleil sera là, on aura une belle récolte", assure le fraisiculteur.