Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les résidents du quartier du bassin à Périgueux excédés par les nuisances nocturnes

-
Par , France Bleu Périgord

Depuis le déconfienment, les habitants du quartier du bassin à Périgueux se plaignent de nuisances nocturnes. Le skate-park serait devenu un lieu de repère pour les fêtards. Ils ont lancé une pétition pour demander aux autorités d'agir.

En début de soirée des fêtards investissent le skate-park et restent une partie de la nuit selon les habitants
En début de soirée des fêtards investissent le skate-park et restent une partie de la nuit selon les habitants © Radio France - Théo Caubel

C'est un constat que partagent policiers et gendarmes en Dordogne. Depuis le déconfinement, les appels pour tapages nocturnes se multiplient. Tout le département serait touché. À Périgueux, dans le quartier du bassin, les habitants près du skate-park au bord du canal n'en peuvent plus. "Ça commence en début de soirée. C'est la musique à fond, le tirage de feux d'artifice, les barbecues, les cris. Et quand on appelle la police la nuit, ils sont en sous-effectifs. Ils nous disent "on fait ce qu'on peut", "on ne peut pas venir", "appelez la police municipale" ou inversement et personne nous aide", déplore Yannick qui habite la résidence Raynal.

"Je dois prendre un somnifère pour dormir"

Les nuisances nocturnes dans ce quartier de Périgueux ne sont pas nouvelles. Mais depuis le déconfinement, elles sont récurrentes. Jeanine habite la même résidence et elle ne sait plus quoi faire. "Je dois prendre un somnifère pour dormir. Si je ne le fais pas, je ne dors pas. Et ça dure jusqu'à trois heures voire quatre heures du matin". 

Face à la situation, deux de ses voisines ont lancé une pétition pour demander à la mairie, au préfet et à la police de faire cesser ces tapages nocturnes. "Il y a des solutions pourtant, explique Isabelle qui a déjà recueilli 30 signatures. Ça a été fait dans d'autres quartiers avec des caméras. Il faut grillager le skate-park, le fermer la nuit comme les autres parcs de la ville. Car c'est insupportable."

Une pétition a été lancée par les habitants
Une pétition a été lancée par les habitants © Radio France - Théo Caubel

Les habitants attendent désormais des réponses, certains se disent même prêts à déménager face à ces nuisances à répétition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess