Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : les tests salivaires sont arrivés dans les écoles

-
Par , France Bleu Périgord

Les tests salivaires dans les écoles ont débuté ce jeudi 25 février en Dordogne. Une centaine d'enfants de l'école Lakanal à Périgueux ont été dépistés.

De nouvelles sessions sont prévues la semaine du 1er mars dans d'autres écoles de Périgueux
De nouvelles sessions sont prévues la semaine du 1er mars dans d'autres écoles de Périgueux © Radio France - Valérie Dejean

Premier rendez-vous ce jeudi 25 février pour les Petits Périgourdins avec les tests salivaires. Ils ont débuté pour une centaine d'élèves de l'école Lakanal à Périgueux mais cette première session de dépistage va concerner d'autres écoles de la ville. 

  • le 1er mars à l'école André Davesnne 
  • les 2 et 4 mars à l'école Clos Chassaing
  • le 8 mars à l'école du Toulon
  • les 9 et 10 mars à l'école André Boissière

Ensuite, ce sera au tour des écoles de Bergerac puis dans les autres communes de Dordogne.

Le test salivaire n'est pas obligatoire. Les parents peuvent s'y opposer tout comme l'enfant. Une fiche de consentement doit être remplie au préalable.

Le reportage France Bleu Périgord de Valérie Dejean

Une salle de prélèvement aménagée dans l'école

Dans une salle de l'école Lakanal, le laboratoire Eurofins a installé tout le protocole. Cinq petites tables sont éloignées de deux mètres les unes des autres et une aide-soignante est présente pour aider les petits à saliver dans un petit tube qui sera ensuite envoyé au laboratoire. "Il ne faut pas cracher dans le tube mais bien saliver car il ne faut pas qu'il y ait de mucus", explique Corentin Rochon, responsable opérationnel du laboratoire. 

Corentin Rochon, responsable opérationnel du laboratoire

Les élèves de CM2 ont été les premiers à se faire dépister. Les résultats sont connus sous 24 heures et envoyés aux parents. Si un indicateur positif apparaît lors de l'analyse, l'enfant concerné sera ensuite soumis à un test PCR pour confirmer le premier résultat. 

Le dépistage est prévu jusqu'au 10 mars dans les écoles de Périgueux explique Alain Griffoul, inspecteur de l'Education nationale adjoint au directeur académique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess