Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 80 ans de la découverte de Lascaux

Dordogne : "On peut dire que la grotte va mieux" dit la conservatrice de Lascaux

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

La grotte de Lascaux "va mieux". C'est le message de Muriel Mauriac, la conservatrice de la grotte de Lascaux, à l'occasion des 80 ans de son invention ce samedi 12 septembre

La conservatrice en chef de la grotte de Lascaux Muriel Mauriac devant l'entrée de la vraie grotte
La conservatrice en chef de la grotte de Lascaux Muriel Mauriac devant l'entrée de la vraie grotte © Radio France - Antoine Balandra

La grotte de Lascaux, la vraie, "va mieux". Voilà ce que dit la conservatrice de la grotte originelle Muriel Mauriac. Et cela à quelques heures de l'anniversaire.

Lascaux fête les 80 ans de son invention ce samedi. La cavité était en effet découverte par quatre jeunes hommes Marcel Ravidat, Georges Agniel, Jacques Marsal et Simon Coencas le 12 septembre 1940.

La grotte avait ensuite été fermée en urgence en 1963 alors qu'elle se dégradait fortement suite au passage des visiteurs. Depuis deux nouvelles crises ont été enregistrées dans les années 2000. Mais la grotte a retrouvé un certain équilibre assure aujourd'hui Muriel Mauriac, conservatrice de la grotte depuis 11 ans.  

"C'est une grotte tellement emblématique, si exceptionnelle, qu'elle a été victime de son succès. Après les différentes crises microbiologiques qu'elle a traversé, on peut dire qu'elle va mieux. Elle reste fragile, vulnérable, c'est un écosystème très complexe. Mais la période que nous avons connu au début des années 2000 avec l'important développement de micro organismes est aujourd'hui stabilisé voire en régression dans certains secteurs de la grotte" explique Muriel Mauriac.

L'entrée de la vraie grotte de Lascaux à Montignac
L'entrée de la vraie grotte de Lascaux à Montignac © Radio France - Antoine Balandra

"Les choses restent stables, c'est déjà rassurant. Mais il faut se montrer vigilants, rigoureux dans la surveillance du quotidien, pour éviter que des micro organismes puissent se développer. Les tâches noires qui sont apparues dans différents secteurs de la grotte, le diverticule de droite, à savoir le passage l’abside et la nef au milieu des années 2000, en 2006 et 2008, se sont stabilisées, on en a beaucoup moins,o n a très peu de nouvelles apparitions et un on a même une atténuation puisque ces tâches d'un noir très profond, très dense, aujourd'hui sont grippales, et même dans certains secteurs on en a plus que le fantôme. Reste l'abside, qui est un secteur complexe du point de vue de la climatologie, reste sous surveillance" explique la responsable. 

Et cette année, le confinement a fait beaucoup de bien à la grotte explique Muriel Mauriac : "la grotte est restée plus au repos. Quand le pays s'est retrouvé confiné, c'est une période d'habitude plutôt favorable aux entrées pour assurer un suivi et des interventions, et là elle s'est retrouvée au repos et on a pu constater qu'elle se mettait à l’équilibre au niveau des températures de l'air et de la roche de manière tout à fait remarquable. Avec un équilibre quasi parfait entre les températures air-roche à l'intérieur de la grotte".

Et à ne pas manquer l'émission spéciale de France Bleu Périgord ce samedi de 10h à 12h30 en direct de Lascaux 4, le centre international d'art pariétal.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess