Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : plus de place en hébergement d'urgence pour cet hiver

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Périgord

124 places en hébergement d’urgence seront ouvertes cet hiver en Dordogne, à Périgueux, Sarlat et Bergerac. C'est 23 de plus que le reste de l'année. La préfecture a présenté ce mercredi matin son plan d'urgence pour l'hiver.

Les chalets du coeur
Les chalets du coeur © Radio France - Harry Sagot

Il y aura une vingtaine d'hébergement en plus cette année pour les personnes qui sont à la rue. Ce mercredi matin, la préfecture a présenté son plan d'urgence pour l'hiver, en collaboration avec les services sociaux et la dizaine d'associations et d'organismes qui accueillent les SDF.   L'an dernier, les places disponibles étaient occupées à 95%. 

"Nous avons assez de place" assure le préfet de la Dordogne 

Au total, la préfecture annonce trois appartements loués pour l'hiver. Des lits seront également rajoutés dans les hébergements habituels. En cas de grand froid sur notre région, douze chambres d'hôtel pourront également être louées pour héberger les sans-abris. Ce dispositif devrait permettre de répondre au plus grand nombre de personnes sans toit. 

"Nous avons toujours la capacité à mobiliser une chambre d'hôtel. Mais, ce n'est pas le type d'hébergement qui convient le mieux pour ce type de personnes." - le préfet Frédéric Périssat

C'est le 115 qui devra gérer la régulation de ces places. Un numéro qui a vu croître son nombre d'appel, +15% l'an dernier. Les structures d'hébergements vont changer d'ici l'an prochain : dès janvier à Bergerac, la Maison d'accueil temporaire va s'installer dans des locaux neufs, et ainsi passer de 15 à 23 places. Elle pourra désormais accueillir des familles. Au printemps, c'est à Périgueux qu'il y aura du changement : les chalets du Chemin des Feutres à Périgueux seront remplacés par des mini-maisons construites dans des containers, avec 30 chambres individuelles et huit logements pour familles La capacité d'accueil de cette structure va ainsi doubler pour atteindre les 62 places.

Le coût annuel de ce dispositif de veille sanitaire mis en place par la préfecture est de 1,4 million d’euros. 900 000 euros sont consacrés à l’hébergement et 500 000 euros pour la veille sanitaire et les maraudes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess