Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : pour réussir leur rentrée, les écoliers veulent des cartables originaux

dimanche 27 août 2017 à 19:21 Par Aurore Richard, France Bleu Périgord

Dans moins de deux semaines, les enfants reprennent le chemin de l'école. Il est grand temps de leur acheter un cartable. Depuis quelques années, il est concurrencé par le sac à dos façon sac de sport... Alors pour rester incontournable, le cartable doit désormais être original.

Dans le magasin « Bureau Vallée » de Boulazac, il ne reste plus qu’un seul modèle de cartable lumineux
Dans le magasin « Bureau Vallée » de Boulazac, il ne reste plus qu’un seul modèle de cartable lumineux © Radio France - Aurore Richard

Périgueux, France

Dora l’Exploratrice, la Reine des Neiges, les Power Rangers… Ils sont partout sur les cartables en rayons des magasins. Pour séduire les petits écoliers, le cartable classique ne suffit plus. Il faut un héros de dessin animé dessus.

« Je suis venue acheter un sac d’école pour mon fils. Il voulait les « Minions » alors je lui ai pris un sac à dos les « Minions ». On cherche des nouveautés, après on regarde le prix et puis après, on négocie », explique Anaïs, maman d’un petit Arthur. Pour cette famille, les négociations ont été assez courtes, Arthur ne voulait pas d’un autre cartable.

Des cartables originaux et aux prix raisonnables

Les cartables traditionnels n’ont plus la cote. Désormais, la concurrence est rude. Patrick Carpène gère une maroquinerie et cette tendance a des conséquences sur sa boutique. Il a décidé de les retirer de ses rayons. « Le cartable classique se vend beaucoup moins. Il s’adresse uniquement aux enfants en primaire qui, maintenant, sont très spécialisés sur les thèmes comme Barbie, les thèmes Disney à la mode. Nous, on laisse cet article à la grande distribution qui pratique des prix tellement bas qu’on ne peut pas concurrencer », souligne le gérant.

Patrick Carpène vend des articles entre 50 et 60 euros. La grande distribution propose des sacs autour d’une trentaine d’euros.

Une nouvelle génération de cartables ?

Certaines enseignes jouent la carte de l’originalité jusqu’au bout et proposent même des cartables lumineux ! Il suffit de tapoter sur le tissu, des petites LEDs se mettent alors à clignoter. Cela donne l’impression que les phares de la voiture, sur le cartable, sont allumés.

Sur d’autres modèles, l’enfant peut même régler la fréquence de ce clignotement avec un interrupteur. Un cartable comme celui-ci coûte près de 25 euros.