Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : près de 400 gilets jaunes manifestent à Bergerac

samedi 12 janvier 2019 à 18:36 Par Noémie Philippot, France Bleu Périgord

Même après neuf week-ends de mobilisation, les gilets jaunes ne lâchent rien en Dordogne. Ils étaient même plus nombreux que ces dernières semaine, ce samedi 12 janvier à Bergerac. Près de 400 personnes ont défilé dans le centre ville, déterminé à revenir tant qu'Emmanuel Macron ne démissionnera pas

Les gilets jaunes bergeracois se sont d'abord rassemblés devant le tribunal avant de défiler dans le centre ville.
Les gilets jaunes bergeracois se sont d'abord rassemblés devant le tribunal avant de défiler dans le centre ville. © Radio France - Noémie Philippot

Bergerac, France

Le rendez-vous est désormais rituel à Bergerac : à partir de 14 heures, les gilets jaunes ont commencé à se rassembler devant le tribunal de grande instance. Rapidement, ils étaient près de 400, prêts à défiler dans les rues du centre ville, avec des ballons de toutes les couleurs, des tambours et des casseroles pour faire autant de bruit que possible. 

La manifestation - déclarée - s'est déroulée dans le calme, encadrée par les policiers. Le cortège a d'abord marqué l'arrêt devant l'église, avec une minute de silence pour rendre hommage aux personnes décédées depuis le début de la mobilisation, avant d'entamer plusieurs chansons, revisitées pour exprimer leurs revendications, comme "Oh Macron, Ciao !"

Ensuite, ils se sont aussi arrêtés devant la sous-préfecture. Ce samedi 12 janvier, les manifestants sont plus nombreux que les semaines passées. Pour Jean-François, retraité qui porte le gilet jaune depuis le 17 novembre, c'est simple, c'est parce que le président de la République évite le sujet : "Il envoie ses ministres au feu, mais lui, on l'a pas vu ! Les gilets jaunes, il ne veut pas en parler." 

Un peu plus loin dans le cortège, il y a Gérard, retraité aussi. Il occupe un rond-point d'Eymet et a rejoint la manifestation de Bergerac : "Il faut maintenir la pression, assure-t-il. Le mouvement dure depuis trop longtemps pour qu'on arrête maintenant", sous-entendu, avant d'obtenir du changement concernant la CSG, ou encore le Référendum d'Initiative Citoyenne, voire la démission d'Emmanuel Macron, seule solution possible pour certains. 

Dix rassemblements en Dordogne

Au total en Dordogne, il y a eu dix points de rassemblement des gilets jaunes. À Périgueux, ils étaient 170 dans le cortège qui est parti du rond-point Yves Guéna cet après-midi. Une cinquantaine de gilets jaunes a distribué des tracts sur le marché de Sarlat ce samedi matin. 

Ailleurs dans le département, des actions ont rassemblé une vingtaine de personnes maximum à Thiviers, Ribérac, Mussidan, Port-de-Couze, Montpon, Eymet et Terrasson. Les gilets jaunes de Terrasson ont ensuite rejoint la manifestation de Brive-la-Gaillarde, en Corrèze.