Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : quels dispositifs pour protéger les victimes de violences conjugales pendant le confinement ?

-
Par , France Bleu Périgord

Pour protéger les victimes de violences conjugales, il existe plusieurs dispositifs qui continuent leurs activités pendant ce nouveau confinement. En cas de danger immédiat, vous pouvez quitter votre domicile sans attestation.

Les violences conjugales
Les violences conjugales © Radio France

Lors du premier confinement au printemps, les violences conjugales ont fortement augmenté. Les forces de l’ordre ont effectué 44 % d’interventions en plus pour différends familiaux par rapport à la même période en 2019. Pour continuer de protéger les victimes, plusieurs dispositifs sont mis en place et continuent leur activité pendant ce nouveau confinement. 

Quitter son domicile sans attestation en cas de danger immédiat

Enfermées à la maison avec leur agresseur, les victimes peuvent se retrouver encore plus isolées et les violences peuvent se déclencher ou s'amplifier dans ce contexte sanitaire. 

En cas de danger immédiat, les femmes battues peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants, sans avoir d'attestation. 

Les numéros d'urgence et d'écoute

Si vous êtes victimes de violences conjugales, vous pouvez appeler le 17 en cas d'urgence et de danger immédiat. Vous pouvez aussi envoyer un SMS au 114, si vous ne pouvez pas passer d'appel. 

Si vous avez besoin d'un conseil ou si vous souhaitez signaler des violences, vous pouvez appeler 39 19, numéro gratuit et anonyme. Il fonctionne tous les jours (de 9h à 22h du lundi au vendredi, et de 9h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés). Le numéro de prévention des violences conjugales est le 08 019 019 11.

Vous pouvez également signaler votre situation en ligne sur la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr, qui fonctionne tous les jours, 24h/24. Vous pourrez échanger par tchat avec un policier ou un gendarme formé pour ces situations.

Enfin, vous pouvez vous rendre chez votre pharmacien, même sans attestation, pour signaler les violences dont vous êtes victime. Il pourra alors contacter les forces de l'ordre. 

Des associations pour vous accompagner

Plusieurs associations peuvent également vous accompagner si vous êtes victimes de violences intra-familiales. En Dordogne, vous pouvez contacter le CIDFF (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles) au 05 53 35 90 90 ou par mail : cidff-dordogne24@orange.fr. Le Planning familial 24 peut également vous répondre(05 53 53 11 96 ou pf.dordogne@gmail.com), ainsi que Femmes solidaires de Dordogne (06 13 15 31 42 ou femmessolidaires24@gmail.com). 

Toutes les associations locales et nationales sont référencées sur la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr. Pour les cas de violences envers des enfants, le numéro d'appel 119  "Allo enfant maltraitée" est gratuit. Il n'est pas repérable sur les factures de téléphone. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess