Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : un archéologue découvre un reliquaire très rare dans la chapelle du château des Milandes

-
Par , France Bleu Périgord

C'est une découverte très rare : un archéologue a découvert un reliquaire en plomb en forme de cœur dans la chapelle du château des Milandes. Il pourrait contenir les restes du cœur du premier seigneur des lieux

Le cardiotaphe par un archéologue aux Milandes
Le cardiotaphe par un archéologue aux Milandes - Patrice Buraud - DR

Les Milandes, Castelnaud-la-Chapelle, France

C'est une découverte qui a été annoncée en direct ce jeudi sur France Bleu Périgord, depuis le château des Milandes, en Périgord noir.

Un archéologue qui participait à une phase de diagnostic dans la chapelle du château a découvert un reliquaire en plomb, en forme de cœur. Une pièce très rare, qui pourrait bien contenir le cœur de l'un des premiers propriétaires du château.

"Le premier octobre 2018, on finissait de décaper un niveau qui recouvrait des niveaux archéologiques. J'ai donné un coup de truelle, j'ai cru trouver un gros galet. Il était en forme de cœur. En fait, c'est un cardiotaphe, plus simplement un reliquaire en plomb, qui contient un cœur humain" dit Patrice Buraud. 

Le château des Milandes à Castelnaud - Radio France
Le château des Milandes à Castelnaud © Radio France - Nathalie Coursac

Peut être François de Caumont, le premier propriétaire du château donc...

"C'est beaucoup d'émotion, _car on est devant des restes humains_. C'est un objet très rare, car au sud de la Loire, il n'en existe qu'un autre, c'est vraiment une pièce exceptionnelle, dans la vie d'un archéologue" dit Patrice Buraud.

Le reliquaire est en cours d’expertise en laboratoire pour savoir s’il renferme vraiment les restes du premier seigneur du Château des Milandes. La campagne de fouilles archéologiques dans la chapelle se déroulera en octobre 2019.