Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : un maçon périgourdin de 32 ans veut faire descendre les mécontents de toute la France dans la rue

vendredi 26 janvier 2018 à 13:25 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Ce samedi matin, des manifestations de citoyens en colère auront lieu partout en France contre les taxes, les limitations à 80km/h, etc... Mais ce mouvement "citoyen" est né sur Facebook en Dordogne. C'est un Périgourdin de 32 ans qui est à l'origine de la première page "Colère 24"

Plusieurs pages ont été créées sur Facebook. - Capture d'écran Facebook
Plusieurs pages ont été créées sur Facebook. - Capture d'écran Facebook - Capture d'écran Facebook

Périgueux, France

C'est le jour J ce samedi pour le groupe Colère 24. Ce groupe de citoyens en colère est né sur Facebook en Dordogne, il y a presque deux semaines, créé par maçon de 32 ans de Saint Pardoux la Rivière en Périgord. 

Ils prévoient de manifester à partir de 10h30 samedi donc, au départ de la préfecture de Périgueux et jusqu'au Monoprix. Une opération escargot qui pourrait regrouper près de 70 véhicules aura également lieu dès 8h au départ de la plaine de Picquecailloux à Bergerac et jusqu'à Périgueux via la RN21.

Ensuite, l'après midi, le cortège se scindera en trois pour rejoindre trois ronds points : celui de Saint Laurent sur Manoire, celui de La Feuilleraie à Trélissac et celui d'Auchan à Marsac. Reste à savoir combien seront réellement les manifestants. Douze mille personnes suivent la page Colère 24. Mais elle a déjà essaimé dans toute la France. 

Une opération escargot - illustration © Maxppp - Maxppp
Une opération escargot - illustration © Maxppp © Maxppp - - Philippe Turpin/ Maxppp

Car des pages identiques à Colère 24 existent désormais dans tous les départements ou presque (sauf dans le nord de la Corse notamment). La championne c'est la page de Saône et Loire, qui regroupe désormais plus de 19 mille personnes. Le groupe général, qui englobe toutes les pages départementales compte quant à lui plus de 80 mille membres. 

Succès fulgurant et convoitises

Un succès fulgurant, en moins de 15 jours qui dépasse presque le créateur périgourdin de ce mouvement dit "citoyen". Un maçon de 32 ans installé à Saint Pardoux la Rivière en Périgord. Un citoyen très courtisé depuis quelques jours. Il reconnaît être sollicité par des partis politiques qui aimeraient bien se greffer au mouvement. Le parti de Jean Lassalle lui aurait passé quelques coups de fil. Mais surtout le Front National, qui aurait appelé plusieurs fois cette semaine. 

Mais le créateur de Colère 24, Léandro Antonio dit refuser toutes ces approches et explique vouloir rester apolitique.

"Les gens abonnés à notre page viennent de tous les horizons, ils n'ont pas forcément d'attache politique ou partisane" affirme-t-il

Salariés, chômeurs, artisans, tous adhérant à son slogan : Vous en avez marre ? C'est maintenant. Entendez par là, marre des taxes sur l'essence, contre  la limitation des routes à 80 km/h ou encore anti vaccins.

Le fondateur des pages a déposé des autorisations en bonne et dû forme en préfecture pour ces manifestations. Il demande aux manifestants de bien se comporter, sans violence et sans casse. Il prévoit ensuite de mettre ses pages en stand by et de former une vraie association pour continuer à se faire entendre. D'autres manifestations devraient avoir lieu devant les préfectures ce samedi, notamment à 15h à La Rochelle.