Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : une centaine de personnes à Périgueux contre le projet de loi bioéthique

-
Par , France Bleu Périgord

Un rassemblement contre le projet de loi bioéthique, qui doit ouvrir la PMA à toutes les femmes, était organisé ce samedi à Périgueux. Une centaine de personnes ont fait le déplacement.

Ils étaient plus d'une centaine de manifestants à Périgueux
Ils étaient plus d'une centaine de manifestants à Périgueux © Radio France - Théo Caubel

Les anti-PMA (Procréation médicalement assistée) mobilisés ce samedi dans toute la France. Un appel avait été lancé par le collectif d'associations Marchons Enfants, qui inclue la Manif pour tous. Ils étaient selon la police 110 à Périgueux.

"On exclut les pères de la paternité"

Ils dénoncent le projet de loi bioéthique. Ils s'inquiètent notamment de l'ouverture de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires et de la possible recherche sur les cellules souches embryonnaires. 

"On exclut les pères de la paternité avec ce projet de loi, alors qu'au même moment on rallonge le congé paternité", déplore Thomas Darmendrail de l'association anti-IVG Alliance Vita venu manifester à Périgueux. Il demande avec les autres manifestants le retrait du texte. Il doit passer prochainement en deuxième lecture au Sénat après avoir déjà été voté par l'Assemblée nationale.

Un autre rassemblement était organisé ce samedi à Bergerac. Il a réuni 140 personnes selon la police. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess