Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : une habitante du Change récolte et amène deux camionnettes de dons pour les sinistrés dans l'Aude

dimanche 28 octobre 2018 à 21:52 Par Emeline Ferry, France Bleu Périgord et France Bleu

Christelle Goineau et trois autres bénévoles ont récolté des dons et amené deux camionnettes remplies de vivres et de produits de première nécessité aux sinistrés de Trèbes, dans l'Aude, qui ont tout perdu à cause des inondations.

Christelle Goineau et trois autres bénévoles ont amené deux camionnettes pleines de vivres et de produits de première nécessité à Trèbes.
Christelle Goineau et trois autres bénévoles ont amené deux camionnettes pleines de vivres et de produits de première nécessité à Trèbes. - Christelle Goineau

Le Change, France

Christelle Goineau est très émue quand elle raconte son voyage jusqu'à Trèbes. Cette infirmière libérale, vivant au Change, a décidé d'aider les sinistrés qui ont tout perdu à cause des inondations meurtrières il y a deux semaines dans l'Aude

"Quand j'ai vu les images à la télé, je me suis demandée comment je pouvais aider. Mais je n'ai pas réussi à savoir ce dont avaient besoin les habitants. Alors j'ai décidé d'agir moi-même. J'ai appelé la mairie de Trèbes et je me suis lancée dans cette collecte", raconte l'infirmière. 

En quelques jours, tout s'accélère. Grâce aux mairies du Change et de Bassillac, qui prêtent notamment une salle pour stocker, Christelle lance un appel aux dons, relayés par quelques commerçants. "Le bouche-à-oreilles a fait son effet. Rapidement, beaucoup de personnes m'ont contactée pour donner des vêtements et autres produits...", explique-t-elle.

Besoin de denrées non-périssables et de produits d'entretien

"Mais il faut savoir qu'ils ont surtout besoin, pour l'instant, de denrées alimentaires non périssables, de matelas, de linge de lit, de produits d'entretien. Les vêtements, meubles et autres biens de ce type, ce n'est pas l'urgence. Ce sera pour plus tard".

C'est Christelle Goineau qui est à l'origine de cette initiative solidaire. - Radio France
C'est Christelle Goineau qui est à l'origine de cette initiative solidaire. © Radio France - Emeline Ferry

Après plusieurs jours occupés à centraliser les dons, à gérer toute l'organisation, en plus de son travail, Christelle Goineau et trois autres bénévoles (des connaissances) remplissent deux camionnettes, prêtées par des garages locaux. Samedi 27 octobre, ils font l'aller-retour jusqu'à Trèbes.

"Ça nous a fait l'impression d'une ville-morte. Le nettoyage a commencé, mais il reste encore de la boue, les maisons sont fermées", décrit l'infirmière. "On était très attendus là-bas, on nous a aidé à décharger les camionnettes et à tout ranger dans leurs salles de stockage, des salles de vote à la mairie transformées en épicerie provisoire"

Après cet élan de solidarité, Christelle envisage de faire un second voyage dans les prochaines semaines. "Je suis toujours en contact avec la mairie de Trèbes, j'attends de savoir ce dont ils vont avoir besoin", dit-elle.

L'épicerie provisoire à Trèbes, où Christelle et les autres bénévoles ont déposé leurs dons. - Aucun(e)
L'épicerie provisoire à Trèbes, où Christelle et les autres bénévoles ont déposé leurs dons. - Christelle Goineau