Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : "On va sur Mars et je n'ai plus de téléphone fixe depuis un mois" témoigne Pierrette

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Depuis le 25 janvier dernier, Pierrette à Coulounieix-Chamiers n'a plus de téléphone fixe, c'est son seul lien avec l'extérieur. Avec son mari, ils ont signalé la panne à leur opérateur Orange qui annonce à France Bleu Périgord que 200 foyers sont concernés dans la commune de Dordogne.

Cette panne concerne 200 foyers à Coulounieix-Chamiers selon Orange.
Cette panne concerne 200 foyers à Coulounieix-Chamiers selon Orange. © Radio France - Charlotte Jousserand

"On est en 2021, on va sur la lune, on va sur mars et on n'est pas capable de réparer un problème de téléphone", Pierrette ne comprend pas ce qui arrive à son téléphone fixe. Depuis le 25 janvier dernier, il sonne mais impossible d'entendre son interlocuteur ou de lui parler, impossible aussi d'appeler depuis chez elle

Le Reportage de France Bleu Périgord

Le téléphone fixe est le seul moyen pour Pierrette de communiquer avec l'extérieur, elle ne sort pratiquement plus avec l'épidémie de coronavirus.
Le téléphone fixe est le seul moyen pour Pierrette de communiquer avec l'extérieur, elle ne sort pratiquement plus avec l'épidémie de coronavirus. © Radio France - Charlotte Jousserand

Le système D pour téléphoner

Ce téléphone blanc, posé sur le meuble à côté de la baie vitrée de cette maison de Coulounieix-Chamiers, c'est le seul lien entre Pierrette et le monde extérieur. La septuagénaire a des problèmes de santé. Elle ne se déplace qu'avec sa canne et depuis le début de l'épidémie de coronavirus, elle ne sort pratiquement plus de chez elle. Pierrette est à bout, elle est démoralisée par la situation. 

"On va sur Mars, on va sur la lune et on ne peux pas réparer le téléphone" Pierrette, privée de téléphone depuis près d'un mois

Pour téléphoner, son mari Jean-Pierre est allé frapper chez les voisins "mais dans la rue, on est sept ou huit concernés, à n'avoir plus de téléphone, plus rien", explique-t-il. Cette solution n'est pas viable non plus car "nos voisins sont encore plus âgés et parfois malades donc on fait très attention avec l'épidémie de coronavirus", raconte Pierrette. 

La boutique Orange fermée avec la fermeture des galeries commerciales

La famille de Pierrette et Jean-Pierre leur vient en aide. Pour les appels urgents, Jean-Pierre a pris sa voiture pour utiliser le téléphone de leur fille à Trélissac. Cette dernière leur a prêté son propre téléphone portable en urgence mais Pierrette n'arrive pas à l'utiliser : "les touches sont trop petites et je n'arrive pas à le tenir car j'ai un problème au bras". 

Le couple a contacté Orange, Jean-Pierre s'est rendu plusieurs fois en agence pour signaler la panne mais rien n'a bougé. "L'incident a été enregistré", raconte-t-il, "on nous a dit que cela allait être réparé mais on attend toujours". Avec la fermeture des centres commerciaux, la boutique Orange est désormais inaccessible. 

Une panne sur des câbles qui concerne 200 foyers à Coulounieix-Chamiers

Contacté par France Bleu Périgord, l'opérateur Orange reconnaît une panne sur deux câbles à Coulounieix-Chamiers après les intempéries de la fin du mois de janvier. Il faut changer 600 mètres de câble qui ont pris l'eau. Ce sont des travaux importants car il faut couper la circulation et demander plusieurs autorisations explique Orange, c'est pour cela que cela prend du temps. Les travaux doivent être réalisés dans la semaine du 1er au 5 mars prochain

Choix de la station

À venir dansDanssecondess