Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : y a-t-il assez de transports en commun ?

-
Par , France Bleu Périgord

A l'occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, le réseau Trans-Périgord lance une opération de communication sur les marchés de Dordogne. L'occasion aussi pour les usagers d'exprimer leur mécontentement sur un point : l'impossibilité ou presque de prendre un bus du Conseil général le week-end à Périgueux. Témoignages et explications.

Un bus Trans-Périgord à l'arrêt Francheville de Périgueux
Un bus Trans-Périgord à l'arrêt Francheville de Périgueux © Radio France - Martin Cotta

Cela apparaît comme une anomalie. Surtout pour un réseau de transport en commun couvrant toute la Dordogne. Mais lorsque le week-end arrive à Périgueux, impossible de prendre un bus Trans-Périgord , celui du Conseil Général. Seuls les bus de la ligne Périgueux-Angoulême circulent. Les autres non (voir la liste ci-dessous).

Lignes Trans-Périgord à Périgueux (ne circulant que la semaine) :

Ligne 1A : Mareuil<> BrantômeLigne 1B : Nontron-Brantôme<> PérigueuxLigne 2 : Ribérac<> Périgueux Ligne 3 : Bergerac <> PérigueuxLigne 7 : Sarlat <> PérigueuxLigne 8A : Montignac <> PérigueuxLigne 9 : Hautefort <> PérigueuxLigne 10 : Excideuil <> Périgueux  

Et pourtant la demande existe dans la ville . Brigitte par exemple, prend le bus tous les deux jours. Cette habitante de Chamiers aimerait se déplacer dans le département et pas seulement la semaine : "Moi je vis toute seule. Je suis enfermée chez moi le dimanche car je ne peux pas bouger. Ce n'est pas normal. A Limoges et Bordeaux les bus circulent le week-end et ici je ne comprends pas qu'il n'y ait rien " explique-t-elle.

Du côté de la place Francheville, à l'arrêt de bus, Marie-Thérèse dresse le même constat : "C'est malheureux. Pas de bus le week-end ! Moi j'habitais en Haute-Savoie et il y avait des bus ! ". La solution la plus simple pour parcourir le Périgord le week-end est donc de prendre la voiture . Malheureusement diront certains. D'autant qu'un trajet en bus Trans-Périgord ne coûte que deux euros , bien moins cher qu'un trajet dans sa propre voiture. Pierre et Francia sont retraités et habitent Montignac. Le couple voudrait prendre le bus pour visiter Périgueux le week-end : "Effectivement on aime bien se promener en plus. Cela nous coûterait moins cher en essence et en stationnement en plus " ajoute t-ils.

"Cela nous coûterait moins cher en essence et en stationnement en plus". — Pierre et Francia, un couple de Montignac

Alors pourquoi n'y a t-il que la ligne Périgueux-Angoulême le week-end ? "On a testé une formule week-end dans le passé, et il n'y avait finalement pas grand monde " explique Thierry Le Gall, le coordinateur du réseau. "La demande existe mais les gens ne sont pas au rendez-vous. Ils ne viennent pas dans nos bus, donc rouler à vide ce n'est pas intéressant. C'est peut-être son côté franchouillard qui amène le Périgourdin à ronchonner " ajoute t-il.

Marie-Claire et France Football dans le bus

Le réseau Trans-Périgord lance une nouvelle application pour les Smartphones, via la société Transdev, gestionnaire du réseau en Dordogne. Cette application gratuite permet désormais aux 170 000 usagers, à l'année, de télécharger la presse nationale et certains magazines comme Marie-Claire ou France Football dans les bus du Conseil général. "Le temps passera plus vite pour ceux qui voyagent une heure ou une heure et demie en rentrant du boulot " explique le coordinateur du réseau Trans-Périgord.

"La demande existe mais les gens ne viennent pas dans nos bus"

Choix de la station

France Bleu