Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Douze centres de vaccination éphémères ouverts ce weekend dans le Calvados pour "accélérer" les injections

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Douze centres de vaccination ouvrent pour le weekend, et seulement le weekend, dans le Calvados pour répondre à la demande du gouvernement "d'accélérer" la vaccination des plus de 75 ans. 3200 personnes âgées vont ainsi être vaccinées en deux jours, en plus des injections dans les centres fixes.

Les centres éphémères de vaccination, en jaune, ouvrent seulement pour ce weekend.
Les centres éphémères de vaccination, en jaune, ouvrent seulement pour ce weekend. © Radio France - Google my maps / Marc Bertrand

Ouistreham, Merville-Franceville, Douvres, Creully-sur-Seulles, Dozulé, Dives-sur-Mer, Deauville, Port-en-Bessin, Trévières, Pont-L'Evêque, Condé, Hérouville. Dans toutes ces communes - en fait les zones éloignées des onze centres de vaccinations fixes déjà ouverts depuis bientôt deux mois dans le département - les mairies ouvrent ce weekend leurs salles polyvalentes pour accueillir des centres de vaccination éphémères. C'est la réponse de la préfecture du Calvados à "l'accélération de la vaccination" demandée par le gouvernement cette semaine. 

3.200 vaccinations ce weekend, en plus de celles dans les centres habituels

"Notre objectif, très clairement c'est d'avoir proposé la vaccination à la totalité des plus de 75 ans dans le Calvados d'ici le début du mois d'avril", assure le préfet Philippe Court. Pour les injections, tout le monde est mis à contribution : pompiers, sécurité civile, médecins et infirmiers libéraux. Au total, 3200 personnes vont être vaccinés durant le weekend du 6 et 7 mars, en plus des personnes vaccinées dans les centres fixes de vaccination du département. 

Comme d'habitude, pas question de se présenter sans avoir un rendez-vous. Les patients vaccinés sont des plus de 75 ans qui ont déjà eu une consultation pré-vaccinale avec leur médecins traitants. L'opération ne dure que deux jours, le temps du weekend, mais elle est appelée à se renouveler. dans un mois déjà, pour la seconde injection. Et puis de nouveaux weekends de vaccination seront organisés régulièrement "jusqu'au mois de juin", assure le préfet. Au début pour les plus de 75 ans, et ensuite peut-être pour d'autres tranches d'âge de la population.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess