Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Douze maisons France Services pour regrouper les services publics dans les Alpes-Maritimes

-
Par , France Bleu Azur

C'était un engagement d'Emmanuel Macron après la crise des gilets jaunes : rapprocher les services publics de la population en créant des "maisons France Services". Douze sites ont été retenus pour accueillir ces guichets uniques afin d'accompagner les habitants dans leurs démarches administratives.

Des maisons de services au public deviennent "Maisons France Services". Pour le moment 12 sites sont labellisés dans les Alpes-Maritimes
Des maisons de services au public deviennent "Maisons France Services". Pour le moment 12 sites sont labellisés dans les Alpes-Maritimes © Maxppp - Pierrick DELOBELLE

"Chaque canton doit être pourvu d'une maison France Service d'ici 2022 et le citoyen doit pouvoir accéder en moins de 30 minutes à ces maisons des services publics", s'engage le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez. Il souhaite que ces maisons soient ouvertes au moins cinq jours par semaine. À l'accueil, au moins deux agents formés aux démarches administratives capables d'orienter au mieux auprès des différents partenaires, l'objectif est d'améliorer le dispositif existant des maisons de services au public et des maisons du département qui existent depuis 2006. 

Reportage

Faciliter l'accès aux services publics en un même lieu

Ces structures de proximité doivent faciliter l'accès des habitants aux services publics dans les zones rurales en particulier et les quartiers prioritaires en ville. Douze sites ont été retenus pour le moment dans les Alpes-Maritimes. Cinq structures sont portées par le conseil départemental : Plan-du-Var, Roquebillière, Saint-André-de- la-Roche, Saint Vallier-de-Thiey, Saint-Martin-Vésubie. Trois autres sont portées par des intercommunalités, deux par La Poste et deux sont associatives : Colomars, Tende, Saint-Étienne-de-Tinée, Guillaumes, Puget-Théniers, Saint-Auban, Grasse-Les Aspres. 

Pour Charles-Ange Ginesy, président du Conseil départemental, il faudra plus d'une structure par canton pour un maillage juste et efficace du territoire : "Il est plus légitime que nous ayons deux voire trois sites par canton, il faudra continuer le développement". 

Pierre Donadey, maire de L'Escarène, espère profiter aussi du dispositif. Pour le moment, la commune est dotée d'un relais service public et la future maison France Services la plus proche serait située à L'Ariane. Des négociations sont en cours pour des permanences dans certaines communes. 

Neuf opérateurs partenaires 

Les maisons France Services proposent un accompagnement dans divers domaines, et des partenariats ont été signés avec La Poste, la caisse d’allocations familiales, le conseil départemental d'accès au droit, les Finances publiques, la caisse nationale d’assurance maladie, d’assurance vieillesse, la mutualité sociale agricole, Pôle emploi, la protection maternelle et infantile, etc. 

Jean-Paul David, maire de Guillaumes et président de l'association des maires ruraux, se dit satisfait : "Conforter les services publics en zone rurale, c'est essentiel si on veut que nos territoires conservent leur attractivité. Les gens ont besoin d'humanité, la dématérialisation des procédures, c'est compliqué. On a besoin de présence physique." 

Le public plutôt satisfait 

Nous avons rencontré des usagers qui ont eu affaire à ces maisons France Services nouvellement labellisées pour des démarches de passeport, de pièces d'identité, des renseignements sur la petite enfance, les changements d'adresse... On nous répond que l'accueil est "cordial, efficace. Des services que les mairies ne prennent plus en charge s'effectuent dans ces maisons, pourquoi pas. L'avantage c'est que tout se situe dans un même endroit. Ça évite de courir." 

Le préfet des Alpes-Maritimes insiste aussi sur l'aide aux démarches en ligne : "Nous ne sommes pas tous égaux face à un ordinateur. Or la maîtrise de l'outil informatique devient incontournable pour un certain nombre de démarches, donc on se doit de mettre des agents pour ne pas pénaliser l'accès aux droits."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu