Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drapeau rouge contre la suppression d’un guichet de la Poste près de la place Stanislas à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les usagers signent volontiers la pétition pour la défense du service public à Nancy proposée par la CGT. Le bureau de poste à proximité de la place Stanislas va être automatisé : pour les militants syndicaux, cela veut dire moins d’humain et l’obligation d’avoir une carte bancaire.

Une action à Nancy et «recul du service public, pas seulement en milieu rural» selon la CGT
Une action à Nancy et «recul du service public, pas seulement en milieu rural» selon la CGT © Radio France - Thierry Colin

Nancy, France

La poignée de syndicalistes avec drapeaux rouges et table de camping ont droit à un accueil plutôt bienveillant des usagers qui ne comprennent pas pourquoi le guichet à proximité de la place Stanislas va disparaître, ou plutôt se moderniser.

On signe plutôt volontiers la pétition pour la défense du service public avec des discussions qui s’engagent : «nous ne sommes pas contre les automates, mais il faut garder de l’humain et on doit pouvoir affranchir un colis sans carte bancaire» confie un agent de la poste à une grand-mère qui encourage l’action de rue à deux pas de la place Stanislas de Nancy.

Plus que deux agents à côté de la place Stanislas

La transformation du bureau de poste Stanislas est prévue pour septembre mais les syndicalistes agitent le drapeau rouge dès maintenant, «les pétitions peuvent faire bouger les choses» lance une militante de la CGT FAPT citant un bureau de poste à Toul et qui constate un recul du service public, «pas seulement en milieu rural» et son collègue de poursuivre :  «il ne restera plus que deux agents dans ce bureau de poste à côté de la place Stanislas et les agents n’ont plus le temps de faire du conseil». 

Politique globale de réduction d'horaires

La CGT dénonce la transformation du bureau de poste Stanislas, situé au 10 rue Saint-Dizier, et a recueilli 134 signatures en quelques heures mais fustige également la fermeture à venir d'un bureau de poste à Pont-Saint-Vincentet la politique globale de réduction des horaires des bureaux de poste qui se poursuit un peu partout notamment à Cirey-sur-Vezouze.

Une pétition et des discussions avec les usagers.

De son côté, la direction de La Poste en Meurthe-et-Moselle précise que «un projet innovant est en cours de réflexion au bureau de poste de Nancy Stanislas» et rappelle que la ville de Nancy compte 16 points de contact, soit selon elle,«une offre postale très dense» : 

  • 10 bureaux de poste : Nancy Marché, Nancy Plateau de Hayes, Nancy Beauregard, Nancy Blandan, Nancy Place de la Commanderie, Nancy Porte Desilles, Nancy III Maisons, Nancy Saint-Jean, Nancy Stanislas, Nancy Porte-Saint-George
  • 6 point de services La Poste Relais

La Poste qui précise qu’elle propose 186 points de services en Meurthe-et-Moselle avec «une relation de plus en plus omnicanale : téléphone, internet, automates, applications mobiles… » et la direction d'ajouter «le réseau a engagé une transformation profonde pour être un grand réseau de distribution connecté et positionner le numérique au cœur de ses points de vente, qu’ils soient ruraux ou urbains». 

La fin du guichet, ça crée un clivage estime Lise Meridj, de la CGT FAPT.