Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Droit de retrait des agents SNCF : de nombreux trains supprimés en région Centre Val-de-Loire

C'est un mouvement social inopiné, suite à un accident de train jeudi soir en Champagne-Ardenne : de nombreux conducteurs de trains exercent leur droit de retrait en région Centre Val-de-Loire ce vendredi matin. Résultat : beaucoup de trains sont supprimés dans la région sur tous les axes.

Train de la SNCF (illustration)
Train de la SNCF (illustration) © Radio France

Orléans, France

En Centre Val-de-Loire, comme dans d'autres régions de France, les conducteurs de trains de la SNCF sont nombreux, ce vendredi matin, à exercer leur droit de retrait après un accident jeudi soir en Champagne-Ardenne. Résultat : ce vendredi matin, beaucoup de trains (plus d'une vingtaine) sont supprimés (ou ont été) dans la région, sur beaucoup d'axes, notamment entre Orléans et Paris, entre Orléans et Tours ou entre Argenton et Orléans.

La SNCF, via le compte Twitter "Rémi Centre Val-de-Loire" indique que "le caractère inattendu de cette situation rend difficile l'anticipation des trains qui vont pouvoir circuler.  Il est conseillé, si vous le pouvez, de reporter votre trajet". 

Tout part d'un incident jeudi soir en Champagne-Ardenne

La CGT cheminots a appelé, ce jeudi soir, les conducteurs de train à cesser le travail. En cause, un accident en Champagne-Ardenne mercredi : un TER a percuté un camion sur un passage à niveau, à Saint-Pierre-sur-Vence. Onze personnes ont été légèrement blessées, dont le conducteur du train. Problème : c'était un train qui circulait sans contrôleur à bord. Le conducteur était donc tout seul, ce que dénonce la CGT.

Choix de la station

France Bleu