Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : des randonneurs mordus par des patous, des chemins déconseillés

mercredi 19 août 2015 à 19:15 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

Quatre randonneurs ont été mordus par des patous sur la montagne de Couspeau, près de Bourdeaux dans la Drôme. Une zone d'estives où le chien est sur le qui-vive pour protéger les brebis contre le loup. Des chemins de randonnées sont déconseillés aux marcheurs.

Les panneaux de prévention contre les morsures de patous à l'entrée des chemins de randonnées
Les panneaux de prévention contre les morsures de patous à l'entrée des chemins de randonnées © Radio France - Nathalie Rodrigues

Avec le loup qui rôde, les patous sont sur le qui-vive et se trompent parfois de cible. Sur la montagne de Couspeau, près de Bourdeaux dans la Drôme, ils ont mordu quatre randonneurs en une dizaine de jours début août. Pas de grosses blessures mais l'une des victimes a porté plainte contre la responsable du groupement pastoral. La communauté de communes de Dieulefit-Bourdeaux a décidé d'installer des panneaux à l'entrée des chemins de randonnée qui croisent les estives, des panneaux pour déconseiller aux marcheurs d'emprunter ces itinéraires. Trois viennent d'être posés, trois ou quatre autres vont suivre. Et les élus du secteur voudraient que se mette en place une signalétique et une démarche plus officielle à l'échelle du Département.La problématique n'est pas nouvelle. Depuis des années déjà, des actions de prévention sont menées pour expliquer aux randonneurs l'attitude à adopter (ne pas trop s'approcher du patou, ne pas chercher à le caresser, etc..). Mais les patous sont tellement sous pression des prédations qu'ils risquent de mordre même un randonneur qui a un comportement adapté expliquent des éleveurs. Ces chiens sont aussi de plus en plus nombreux: c'est une préconisation très forte de l'Etat pour la protection des troupeaux et les éleveurs sont subventionnés pour en acquérir.

Patous croqueurs ENRO 1