Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : ils veulent des repas sans viande dans les assiettes de leurs enfants

lundi 9 octobre 2017 à 6:09 Par Victor Vasseur, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

"Un repas libre pour nos enfants". Voici le slogan d'une dizaine de parents d'élèves Valentinois. Ils protestent contre les repas servis dans les crèches, dans les écoles et les centres aérés de l'agglomération.

Une dizaine de parents Valentinois ont rejoint le collectif "Un repas libre pour nos enfants".
Une dizaine de parents Valentinois ont rejoint le collectif "Un repas libre pour nos enfants". © Maxppp - Alexandre MARCHI

Valence, France

Ils le disent haut et fort : "On ne demande pas de menus confessionnels ou de menus de substitution. On veut juste que la viande soit retirée de l’assiette des enfants."

Nelly a lancé un collectif "Un repas Libre pour mon enfant" à la rentrée. Cette maman n’a pas pu inscrire son enfant à la crèche au début de l’année. "On se sent stigmatisé, et un peu exclus. On est obligé de garder nos enfants ou de trouver une autre alternative." Pourtant, la crèche se trouve juste à côté de chez elle : "On m’a demandé de prendre une nounou. Moi je souhaitais vraiment une structure collective pour que mon enfant s’épanouisse."

Son cas n’est pas isolé. Anne, 28 ans, a été confrontée au même problème. "Mon fils de 12 mois allait dans une crèche de Romans, où il avait des menus de substitution sans viande et quand on a voulu inscrire notre fils sur une des crèches de la région valentinoise, on nous a dit qu’il ne pouvait pas y avoir des menus sans viande, même pas un repas où la viande est retirée."

Pour cette maman, consommer de la viande, ce n'est pas bon pour la planète ni pour la santé. Pour d’autres parents, ce sont des questions liées à la religion.

Vers des menus sans viande à la rentrée 2018 ?

Revendication entendue par Karine Guilleminot, elle est en charge de la famille et des cantines scolaires à Valence Romans Agglo. Son discours est clair : "il n’y aucune volonté de ne pas remettre cette question au débat."

Un premier pas donc pour l'association. Même si un changement dans les menus ne sera pas possible dès cette année : "Cela peut prendre du temps et de l’argent. Des menus sans viande mais qui restent des menus équilibrés pour l’enfant, ça veut dire qu’il nous faut des espaces de stockage, une ligne de production différente" explique Karine Guilleminot.

"J’ai déjà demandé à mes équipes de réfléchir à ces questions" affirme l'élue.

Karine Guilleminot l'assure, le sujet sera évoqué par les élus de l'agglomération à la fin du mois.