Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Drôme : l'association des maires ruraux appelle les maires à recueillir les doléances des habitants ce samedi

jeudi 6 décembre 2018 à 3:14 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche

En pleine crise des gilets jaunes, les villages sont appelés à ouvrir leur mairie samedi pour recueillir les doléances des habitants. Appel lancé par l'association des maires ruraux au niveau national et relayé dans la Drôme.

Des gilets jaunes sur le rond-point de Davézieux (Ardèche) mardi 4 octobre 2018
Des gilets jaunes sur le rond-point de Davézieux (Ardèche) mardi 4 octobre 2018 © Radio France - Nathalie Rodrigues

Drôme, France

Alors que des élus locaux font remonter tous azimuts souffrances et revendications des gilets jaunes, l'association des maires ruraux de France a lancé un appel plus global. 

Les maires des villages sont invités à ouvrir leur mairie ce samedi pour recueillir sur des cahiers de doléances les remarques, les propositions de leurs administrés. Tous les habitants qui souhaitent s'exprimer sont bienvenus ; le cahier des doléances n'est pas réservé qu'aux porteurs de gilets jaunes.

"Sortir de cette guerre les élites contre les gens qui souffrent"

L'appel a été relayé dans la Drôme par le président départemental des maires ruraux, Aurélien Ferlay. Avec ses conseillers municipaux, il ouvrira sa mairie de Moras-en-Valloire samedi matin. 

Les maires de villages connaissent les besoins des habitants, mais pour Aurélien Ferlay, il est important de prendre le temps de renouer le dialogue : "entre s'arrêter, saluer des gens qui manifestent au bord d'une autoroute, d'un rond point, avoir un échange sur les réseaux sociaux où les choses s'emballent très vite...je crois qu'il faut redonner un peu de temps posé, un côté officiel à ces expressions. Ouvrir le premier des services publics local, la mairie, que les gens viennent officiellement faire part de leur propositions sur un registre ouvert pour cela, ça prend du sens. Et nos parlementaires, nos préfets, le gouvernement, ne pourront pas rester insensibles et inactifs face à cette remontée populaire."

Aurélien Ferlay : "le but, c'est de retrouver la voie du dialogue parce qu'aujourd'hui, on ne s'écoute plus."

Aurélien Ferlay considère que le rôle des élus de proximité, c'est de renouer le dialogue : "si on veut réconcilier les Français, si on veut apaiser les gens entre eux, il faut sortir de cette guerre "les élites contre les gens qui souffrent", "les urbains contre les ruraux". Il faut reconstruire une France avec de la cohésion. Et ça passe par toutes les mairies de France ouvertes pour entendre les gens et proposer des actions qui parlent à tous. Cela me paraît vraiment être notre rôle."

On ne sait pas encore combien de mairies seront ouvertes samedi dans la Drôme, combien répondront à cet appel relayé ce mercredi seulement.