Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drôme : la fermeture de l'accès à la chute de la Druise divise à Omblèze

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le maire d'Omblèze a pris un arrêté le 20 juillet pour interdire l'accès à la chute de la Druise. Gilbert Pourret estime que le sentier, très prisé des locaux comme des touristes, est dangereux et qu'il provoque de nombreux accidents.

Chute de la Druise dans la Drôme, juillet 2019.
Chute de la Druise dans la Drôme, juillet 2019. © Radio France - Nathalie Rodrigues

La chute de la Druise est un lieu prisé. L'été, les touristes descendent par centaines le long du sentier pour profiter de ce coin de paradis drômois. Ou plutôt descendaient - car depuis lundi 20 juillet, il est interdit d'emprunter le sentier. Gilbert Pourret, le maire d'Omblèze, a pris un arrêté pour en condamner l'accès. Des panneaux ont été installés pour prévenir les promeneurs. Le maire estime que le chemin est trop dangereux, notamment en raison des chutes de pierres. Dans son arrêté, il mentionne "les accidents répétés et les nombreuses interventions des pompiers"

Impact économique 

Une décision que Franck Laforet, gérant de l'hôtel-restaurant Le moulin de la pipe à Omblèze, n'a pas vu venir. Sa clientèle est essentiellement composée des promeneurs du sentier. Avec cette interdiction, il dit avoir perdu 30% de son chiffre d'affaire, une perte qui vient s'ajouter à celles liées à la crise sanitaire. "Avec les trois mois de confinement, on a déjà perdu 200 000 euros ! Mais on a quand même pris le risque d'embaucher 22 personnes pour l'été... On ne peut pas se permettre de rater la saison", s'inquiète-t-il. 

Des promeneurs en tongs 

Franck Laforet a demandé un rendez-vous avec le préfet pour exposer sa situation et trouver une solution. "Il n'y avait rien qui nécessitait de fermer le sentier maintenant. Le maire aurait pu attendre le mois d'octobre", déplore-t-il. Le restaurateur le concède : le sentier n'est pas en parfait état. Un constat que partage Sébastien Bossand, écogarde au Parc Naturel Régional du Vercors. Cependant, selon lui, le danger vient surtout des comportements des promeneurs, plutôt que du site en lui-même. "Ce sentier comporte les mêmes dangers que n'importe quel sentier de montagne. Mais j'ai vu des promeneurs descendre en tongs ou en chaussures de villes... Forcément, ils risquent de glisser. Ils n'ont pas un comportement adéquat." 

Sébastien Bossand a d'ailleurs constaté ce dimanche que certains promeneurs franchissaient les barrière pour descendre, en dépit de l'arrêté. "Certains font deux à trois heures de route pour venir à Omblèze. Ils se fichent de cet arrêté", explique-t-il.

Des travaux à venir

Le Conseil départemental de la Drôme s'est engagé le 6 juillet dernier à soutenir financièrement les travaux de restauration du sentier, à hauteur de 70%. Ils sont évalués à 81 880 euros. 

NDLR : La rédaction a contacté à plusieurs reprises Monsieur Gilbert Pourret avant la publication de cet article, sans obtenir de réponse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess