Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Allex : le centre d'accueil pour migrants va fermer d'ici septembre

Par

Le centre d'accueil et d'orientation des demandeurs d'asile installé à Allex dans la Drôme va fermer d'ici septembre 2018. Un nouveau CAO a ouvert, il y a quelques semaines, dans l'agglomération valentinoise d'après la préfecture de la Drôme.

Le CAO d'Allex dans la Drôme accueille des demandeurs d'asile depuis septembre 2016.
Le CAO d'Allex dans la Drôme accueille des demandeurs d'asile depuis septembre 2016. © Radio France - Florence Gotschaux

Le centre d'accueil et d'orientation installé depuis septembre 2016 à Allex dans la Drôme va fermer ses portes d'ici septembre prochain. "Le CAO d'Allex arrive au terme de sa mission de deux ans prévue au moment de sa création" explique la préfecture de la Drôme.

Publicité
Logo France Bleu

180 demandeurs d'asile accueillis depuis l'ouverture

Les premiers demandeurs d'asile étaient arrivés en septembre 2016 au château Pergaud à Allex, en provenance de la jungle de Calais et de la région parisienne. Cet accueil a provoqué de vives tensions . Le Front National avait manifesté deux fois, dans la petite commune de 2.500 habitants. Il y avait eu des faces à faces entre manifestants pro et anti-migrants. 

Aucun incident notable n'a été rapporté suite à cette installation de demandeurs d'asile en septembre 2016.

Cet accueil avait une vocation temporaire explique la préfecture, "le séjour dure en moyenne deux à quatre mois". "Depuis son ouverture, le CAO d'Allex a accueilli 180 personnes (...), âgées de quelques mois à 58 ans (...), majoritairement originaires d'Afghanistan, du Soudan et d’Érythrée".

Des bénévoles proposent aux personnes accueillies des activités pour mieux s'intégrer, comme des cours de français. Certains réfugiés ont obtenu une régularisation, d'autres ont été reconduits à la frontière et des personnes se sont enfuies ; la préfecture ne souhaite pas communiquer sur ces chiffres.

Le prix de la location du château augmente en juillet

"Le bail signé entre le propriétaire du Château Pergaud et le Diaconat Protestant gestionnaire du CAO prévoit un tarif préférentiel jusqu'en juillet 2018 (quelques centaines d'euros par an) et va passer à environ 57.000 euros par la suite" explique la préfecture de la Drôme. Ce ne sera donc plus possible d'accueillir le CAO dans ces locaux.

Un nouveau CAO vient d'ouvrir dans l'agglomération valentinoise

La préfecture de la Drôme explique que les demandeurs d'asile seront orientés vers les CADA, centres d'accueil de demandeurs d'asile, qui existaient dans le département avant la mise en place des CAO.  Ce sont des logements plus éparpilles sur le territoire.  

Il y a également d'autres CAO dans la Drôme : à Montélimar, Bourg de Péage, Valence/Bourg les Valence. Un nouveau CAO a ouvert il y a quelques semaines dans l'agglomération valentinoise, avec "une capacité d'accueil de 50 personnes (...), il accueille à ce jour 35 personnes" précise la préfecture de la Drôme qui ne souhaite pas communiquer sur la commune où il a été mis en place.

Pas de fermeture prévue pour le CAO des Vans 

Aucune date de fermeture n'est pour le moment donnée concenrant le CAO mis en place en Ardèche, en décembre 2016, dans l'ancien hôpital des Vans. 

L'ancien hôpital des Vans, en Ardèche, sert de centre d'accueil et d'orientation des demandeurs d'asile depuis décembre 2016. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy.

90 réfugiés sont accueillis en ce moment dans ce centre des Vans. Depuis l'ouverture en décembre 2016, près de 230 personnes ont été accueillies d'après la directrice qui gère le CAO. Il s'agit d'hommes seuls, "venus d'Albanie, d'Afrique, ou encore de Syrie" précise la préfecture de l'Ardèche qui indique que "le nombre de place est en diminution dans ce CAO afin d'orienter plutôt à l'avenir les demandeurs d'asile vers les CADA". 

Aux Vans, comme à Allex, il n'y a eu aucun incident dans la commune lié à l'arrivée de ces demandeurs d'asile.  L'accueil s'est toujours bien passé dans cette petite commune ardéchoise de près de 2.700 habitants. De nombreux bénévoles aident à l'intégration de ces réfugiés.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu