Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : le numérique au service des secours en cas de crise

mercredi 4 avril 2018 à 6:21 Par Mélanie Tournadre et Elodie Vergelati, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La préfecture de la Drôme, le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) et VISOV ont signé une convention, ce mardi. Cette association va veiller les réseaux sociaux lors d'une urgence, extraire les éléments éparpillés sur la toile et les rendre exploitables pour les secours.

Signature de convention, ce mardi, entre le SDIS, la préfecture de la Drôme et l'association VISOV.
Signature de convention, ce mardi, entre le SDIS, la préfecture de la Drôme et l'association VISOV. © Radio France - Elodie Vergelati

Cette convention part du constat que les habitudes ont changé. Depuis quelques années, pour signaler une urgence aux pompiers, le coup de fil n'est plus forcément le geste spontané. Beaucoup de citoyens avertissent les autorités via les réseaux sociaux, par un post facebook ou encore un tweet. Il était donc urgent, pour le Préfet de la Drôme, Eric Spitz, de s'adapter à cette nouvelle réalité. 

150 bénévoles pour veiller sur les réseaux sociaux

La veille numérique, réalisée par l'association VISOV est gratuite. 150 bénévoles répartis en France, des as des réseaux sociaux, passent au crible twitter, facebook, snapchat, instagram ou encore periscope. Lors d'un feu de forêt par exemple, comme il y en a beaucoup dans le sud de la France, ces bénévoles recoupent toutes les informations postées sur la toile et ils les vérifient.

Ils transmettent ensuite ces informations aux pompiers. Cela peut permettre de renforcer les équipes si la situation s'avère plus tendue que prévue ou au contraire de minimiser les moyens déployés. Cette veille des réseaux sociaux fait gagner du temps aux pompiers.

VISOV repère les fake news

L'atout de VISOV est qu'elle repère les fake news, ces fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et qui polluent le travail des pompiers. L'association est également en mesure de transmettre la bonne information aux citoyens. Elle l'a fait pour l'attentat de Trèbes, récemment. L'association Visov recherche des bénévoles dans la Drôme.