Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : le site Pont-à-Mousson d'Andancette a trouvé repreneur

jeudi 25 octobre 2018 à 3:09 Par Damien Triomphe, France Bleu Drôme Ardèche

21 ans après la fermeture de l'usine de fabrication de canalisations en amiante-ciment, le site où plusieurs dizaines d'ouvriers sont morts du cancer de la plèvre va être réhabilité et décontaminé. Le repreneur est le Groupe Charles André.

Le Groupe Charles André rachète le site Pont-à-Mousson à Saint-Gobain
Le Groupe Charles André rachète le site Pont-à-Mousson à Saint-Gobain © Radio France - Damien Triomphe

Andancette, France

Le Groupe Charles André choisit d'investir sur ce site de 23 hectares pour le transformer en plateforme pour sa division transport automobile. Sur place, les véhicules pour les concessionnaires, loueurs et vendeurs d'occasions seront transportés, stockés, nettoyés et préparés pour être ensuite distribués. 

Le site de Pont-à-Mousson a connu une histoire tragique. 50 personnes sont mortes de l'amiante, suite aux activités de l'ancienne usine de fabrication de tuyaux en amiante-ciment. En 1996, elle avait fermé ses portes, et la friche est restée en l'état depuis. "21 ans à chercher un repreneur... ce n'était pas simple vu le contexte !" souffle aujourd'hui Frédéric Chenevier, le maire d'Andancette, "Maintenant la plaie pourra se refermer. Ensuite, ici à Pont-à-Mousson, nous passerons, et il n'y aura plus cette friche, il y aura de la vie !"

L'activité a recommencé sur le site depuis un mois, mais le Groupe Charles André loue pour le moment l'endroit à Saint-Gobain. Le compromis est signé, la vente aura lieu courant 2019. Ensuite, les dirigeants prévoient environ un an de travaux pour désamianter et réhabiliter la friche. Si tout se passe bien, celle-ci sera totalement transformée d'ici deux ans. A terme, une soixantaine d'emplois seront créés.