Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : les acteurs de la lutte contre les violences conjugales réunis à la préfecture

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Organiser localement la lutte contre les violences faites aux femmes. C'est dans le cadre du grenelle contre les violences conjugales qu'une réunion s'est tenue ce vendredi en préfecture, en présence des associations d'aides aux femmes et des forces de l'ordre.

Les différents intervenants dans la lutte contre les violences conjugales, réunis à la préfecture de la Drôme, ce 6 septembre.
Les différents intervenants dans la lutte contre les violences conjugales, réunis à la préfecture de la Drôme, ce 6 septembre. © Radio France - Florence Gotschaux

Valence - France

Dans le cadre du grenelle contre les violences conjugales, lancé par le gouvernement, le préfet de la Drôme et le procureur de la République ont convié les forces de l'ordre, les représentants des associations de soutien aux femmes, ceux des associations d'aide aux victimes, ou encore du centre hospitalier à une réunion de concertation. Les différents acteurs ont réfléchi à des pistes de travail, en se basant sur le bilan des violences intrafamiliales.

Améliorer la prise en charge des victimes et la réponse pénale contre les auteurs

Les violences contre les femmes, les menaces et le harcèlement, et les viols ... tout augmente.
Depuis le 1er janvier, 500 plaintes ont été déposées dans les commissariats et gendarmeries de la Drôme. 123 ont donné lieu à des poursuites. En 8 mois, 32 hommes ont été jugés en comparution immédiate et la plupart du temps écroués dans la foulée. Une volonté de fermeté de la part du parquet... qui permet aussi à la victime de se savoir en sécurité. 

Permettre à la victime de rester chez elle

C'est un des axes de travail évoqué hier : éloigner le conjoint violent, en permettant à la victime de rester au domicile. Le préfet souhaite que les logements sociaux gérés par la préfecture puissent héberger les agresseurs écartés. Les auteurs pourront être équipés de bracelet électronique leur interdisant d'approcher de leur compagne ou ex-compagne.

Le procureur souhaite aussi le déploiement de Téléphones Grave Danger supplémentaires. Il y en a 4 actuellement à disposition des victimes, dans la Drôme.

Mieux former les intervenants

Les autorités veulent aussi créer des cellules de suivi pour les situations les plus complexes et ne pas perdre la trace des femmes en danger. 

Enfin, les différents intervenants sont tombés d'accord sur l'importance de la formation : celle des policiers et des gendarmes pour accueillir une femme qui vient déposer plainte. Celle aussi des soignants pour réaliser l'examen médical et recevoir la parole des victimes qui se rendent à l'hôpital.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu