Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Drôme : les gendarmes multiplient les contrôles sur le port du masque

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Prévention puis répression. Les gendarmes de la compagnie de Crest augmentent leurs contrôles sur le port du masque obligatoire dans les lieux accueillant du public.

Les gendarmes de la compagnie de Crest font le tour des commerces de Chabeuil pour faire de la pédagogie autour du port du masque.
Les gendarmes de la compagnie de Crest font le tour des commerces de Chabeuil pour faire de la pédagogie autour du port du masque. © Radio France - Willy Moreau

Cela fait désormais cinq semaines que l'obligation du port du masque est généralisée dans tous les lieux clos accueillant du public. Avant de sévir, dernières piqûres de rappel des gendarmes de la compagnie de Crest qui multiplient les contrôles préventifs ces derniers jours. 

Bientôt, ce sera 135 euros d'amende

Sur les 165 gendarmes que compte la compagnie de Crest, trente sont affectés par petits groupes et par sessions de quelques heures à des tours préventifs dans plusieurs communes du secteur pour rappeler ce geste désormais habituel : le port du masque. 

À la terrasse d'un bar de Chabeuil, Paul, 83 ans remercie les quatre gendarmes dépêchés ce jeudi matin pour faire le tour des commerces de la commune. "C'est très bien ce que vous faites, salue le retraité. Avec ces gens qui remontent du midi, vous allez voir en septembre-octobre, on va crever comme des mouches."

Paul militerait presque pour des sanctions immédiates mais les gendarmes préfèrent d'abord remettre les derniers points sur les i. "Avec les vacances, certains se sont relâchés, explique David Bothet, le chef d'escadron de la compagnie de Crest. Et puis, il y a peut-être le nombre de cas qui avait baissé". Le taux de positivité tend malgré tout à augmenter ces dernières semaines alors la phase de pédagogie ne durera pas éternellement prévient le commandant Bothet. "Les contrevenants devront s'acquitter d'une _amende de 135 euros_"

Une montée en puissance des contrôles

Des réfractaires ? Ils ne sont pas nombreux dans les rues de Chabeuil ce jeudi matin, peut-être intimidés par la vision des gendarmes. La mesure semble en tout cas être respectée majoritairement selon les restaurateurs, buralistes ou patrons de bars. Reste que des clients continuent de se déplacer non masqués. Quelques commerçants avouent ne pas les rappeler à l'ordre. "Par peur de perdre des clients", confie l'un. "Par peur de se prendre un coup de batte", confie l'autre. 

Les gendarmes présents jeudi matin rappellent aux professionnels qu'ils peuvent les contacter en cas de refus de porter le masque. Pour les épauler dans leur mission, des gendarmes de la réserve opérationnelle, rassemblés au sein des DAT (Détachements d'Appui Territorial) vont renforcer les équipes. Ils seront trente à quarante sur la compagnie de Crest

"Ils interviendront notamment sur des missions particulières comme les marchés, détaille le commandant Bothet. Puisque les gendarmes comme les policiers restent mobilisés sur les missions autres". Un budget spécifique a été débloqué par le gouvernement pour rémunérer ces unités d'appoint. Si pour le moment, la phase répressive n'est pas engagée dans la vallée de la Drôme, environ 700 verbalisations pour non-port du masque ont lieu tous les jours depuis le 17 août a annoncé ce jeudi le Premier ministre Jean Castex.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess