Société

Drôme: un crayon géant pour lutter contre TAFTA

Par Nathalie Rodrigues et France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 9 septembre 2015 à 7:00

Le crayon géant du collectif Stop Tafta en étape à Nyons
Le crayon géant du collectif Stop Tafta en étape à Nyons © Radio France - Nathalie Rodrigues

Le TAFTA, ce traité de libre-échange en cours de négociation entre les Etats-Unis et l'Europe, continue de susciter beaucoup de craintes. Un collectif d'opposants fait le tour de France pour faire signer une pétition. Dans la Drôme, il était à Nyons mardi et est présent à Valence ce mercredi.

Le Tour de France anti-TAFTA fait étape dans la Drôme.

Le TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement), c'est un traité de libre-échange en cours de négociation entre les Etats-Unis et l'Europe. L'idée c'est de supprimer les droits de douane et les entraves au commerce. Les partisans de cet accord estiment que cette ouverture du marché va créer de la croissance et des emplois. Ses opposants craignent une dérégulation totale du marché, les multinationales qui imposent leur loi, et la fin des règles sanitaires, environnementales, droit du travail plus protectrices en Europe qu'aux Etats-Unis.

Le collectif STOP TAFTA s'est lancé dans une tournée en France pour recueillir un maximum de signatures sur leur pétition. Il se balade avec un crayon gonflable géant. Ce mardi, il a fait étape à Nyons. Mercredi, à partir de 11h, il est sur les boulevards à Valence, à hauteur du cinéma le Navire. A ce jour, plus de 2 millions et demi d' Européens ont signé cette pétition.

Le collectif anti-TAFTA a expliqué aux Nyonsais ses craintes

Des élus aussi se mobilisent contre ce traité. Dans le Sud Ardèche, Saint-Maurice d'Ibie ou la communauté de communes des Vans avaient voté des délibérations: ces villages ont décrété que leur territoire ne ferait pas partie de la zone de libre-échange. D'autres collectivités locales ont suivi: soit elles se déclarent hors TAFTA, soit elles demandent des négociations moins secrètes et un débat public. En Ardèche, le Département, la ville d' Aubenas, l'agglomération d' Annonay, entre autres, ont voté des motions. Côté drômois, ce sont de plus petites communes comme Eurre, Saint-Martin-en-Vercors, Bourdeaux, une quinzaine recensées à ce jour par le collectif Stop Tafta.