Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : un film documentaire raconte le parcours émouvant d'une mère après la mort de son fils

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

Comment retrouver espoir après la mort de son enfant ? Sujet difficile à aborder, encore tabou, mais dont se sont emparé des Drômois pour un documentaire. "Et je choisis vivre" est diffusé en avant-première ce vendredi soir au cinéma le Navire à Valence avant une sortie nationale le 22 mai.

L'affiche du film documentaire "Et je choisis de vivre" tourné dans le Diois (Drôme)
L'affiche du film documentaire "Et je choisis de vivre" tourné dans le Diois (Drôme) - Orawa Production

Die, France

Il y a deux ans, des Drômois se lançaient dans une aventure difficile. Faire un documentaire pour le cinéma sur ce sujet encore tabou et qui n'attire pas a priori les foules : la mort de son enfant.

Pari gagné. Le documentaire "Et je choisis de vivre" a pu être réalisé grâce au financement participatif. 

On suit Amande, une jeune femme du Diois. Elle a perdu en 2015 son fils Gaspar âgé d'à peine un an et cherche à se reconstruire.

Une marche parsemée de rencontres

Amande se lance dans une marche initiatique. Dans le décor splendide du Diois, cette institutrice rencontre sur son parcours des parents qui ont vécu et surmonté le même drame. 

Ces échanges, ce partage d'expérience et un travail thérapeutique plus personnel ont vraiment aidé Amande : "je peux vraiment dire que je vais mieux. Quand on a commencé le film, c'était vraiment un besoin vital de rencontrer ces personnes là parce que je me sentais vraiment dans une détresse profonde. Et aujourd'hui, l'espoir dont j'avais besoin et la joie de vivre que je croyais perdue définitivement sont vraiment présents."

Amande : "l'espoir dont j'avais besoin et la joie de vivre sont présents"

Une plateforme internet pour mieux traverser le deuil

Le documentaire est un moyen de répandre ce message d'espoir. Et l'aventure se prolonge. L'équipe du film est en train de mettre en place une plateforme internet avec la Caisse d'Allocations Familiales, pour aider chacun à mieux traverser son deuil, que ce soit la perte d'un enfant, d'un parent, d'un proche. "C'est une plateforme digitale sur laquelle on peut consulter énormément d'articles, de vidéos, gratuitement. On va mettre en place aussi un forum, et on veut créer un numéro vert plus tard. L'idée, c'est aussi de faire le lien avec le local, les associations d'accompagnement au deuil, des thérapeutes éventuellement" explique Damien Boyer, co-réalisateur du documentaire.

Damien Boyer explique comment l'idée de plateforme a émergé pendant la tournée de l'équipe pour trouver du soutien pour le documentaire

L'objectif, c'est de faire en sorte qu'on ne se retrouve pas seul face à son deuil. Cette plateforme sera mise en ligne le 22 mai, jour de sortie nationale du documentaire.