Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Drôme : un four à pain crée des tensions dans un petit village du Diois

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

A Saint-Sauveur-en-Dois, dans la Drôme, tout le monde n’apprécie pas le four à pain du village. Un habitant de Marseille, qui habite juste en face, s'inquiète de la fumée et des odeurs. Il a fait un recours devant le tribunal administratif.

Entrée du village de Saint-Sauveur-en-Dois, dans la Drôme.
Entrée du village de Saint-Sauveur-en-Dois, dans la Drôme. - Google street view.

Saint-Sauveur-en-Diois, France

C'est une querelle de voisinage qui met le bazar dans une petite commune de la Drôme. A Saint-Sauveur-en-Dois, les 56 habitants n'osent plus utiliser le four à pain de la commune, parce qu'il se trouve tout près de la maison d'un habitant de Marseille, qui vient dans le village pour ses vacances. A cause des nuisances engendrées par le four, le Marseillais a fait un recours contre sa construction devant le tribunal administratif.

Un collectif créé pour défendre le patrimoine du village

En attendant la décision, il règne une mauvaise ambiance dans le village. "Avec quelques autres habitants, nous voulions faire un atelier pizza en utilisant le four", explique une habitante. "Mais quand on a demandé l'autorisation à la mairie, on nous a demandé de changer ma date parce ça tombait en plein dans les vacances scolaires de l'académie de Marseille."

Remontés, plusieurs Salvatoriens et Salvatoriennes, dont cette habitante, ont crée le "Collectif des Amis de Saint-Sauveur", pour défendre le patrimoine de la commune, et donc son four. "Les maisons sont toutes collées les unes aux autres et les autres voisins ne sont pas gênés par le four."

"Et la cheminée du four est à la hauteur des fenêtres de ma chambre." - Frédéric, propriétaire de la maison en face au four

Sauf que ce n'est pas vraiment une rue qui sépare la porte du four du palier de la maison du Marseillais, qu'il possède depuis 20 ans. "Il est à moins de cinq mètres de mon habitation", confie Frédéric, qui vient depuis son enfance à Saint-Sauveur-en-Dois, commune où vivent des membres de sa famille et où ses parents et ses grands-parents sont enterrés. "Et la cheminée du four est à la hauteur des fenêtres de ma chambre."

Photo du four depuis le balcon du propriétaire d'en face. - Aucun(e)
Photo du four depuis le balcon du propriétaire d'en face. - Frédéric Pannetier.

Frédéric explique ne rien avoir contre le four, il ne veut simplement pas se faire enfumer à chaque fois qu'on l'utilise. "Ça gênerait n'importe qui dans cette situation, je pense qu'il y avait d'autres endroits où mettre ce four."

Pour le collectif des Amis de Saint-Sauveur, ce n'est pas comme si le four allait fonctionner 7 jours sur 7. "Nous ne l'avons allumé que deux fois l'an dernier", explique un des membres du collectif. "C'est dommage, parce qu'en milieu rural on est vraiment éloigné de tout, et le four permet aux gens de se rassembler." Selon la décision du tribunal administratif, la mairie pourrait être contrainte de démonter et de déplacer le four à pain.