Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Drones au-dessus des centrales nucléaires : ce qu'il s’est passé à Gravelines

-
Par France Bleu Nord

Sept centrales nucléaires ont été survolées par des drones a annoncé mercredi EDF. On en sait plus sur ce qui s’est passé à Gravelines où le survol remonte au 19 octobre dernier.

La centrale nucléaire de Gravelines.
La centrale nucléaire de Gravelines. © Maxppp

Sept centrales nucléaires ont été survolées par des drones a annoncé mercredi EDF. À Gravelines, dans le Nord-Pas-de-Calais, le survol s’est produit le dimanche 19 octobre dernier vers 20h15. C'est un gendarme chargé de la surveillance autour du site qui a repéré l'engin, au dessus du canal qui longe la centrale. Aussitôt, une procédure de surveillance renforcée a été déclenchée, avec des rondes supplémentaires, et les pouvoirs publics ont été prévenus.

Le système de veille a fonctionné

Deux jours plus tard, la direction de la centrale a porté plainte du commissariat de Gravelines pour "survol interdit" de son espace, il est délimité dans un rayon de 5 km et mille mètres d'altitude. Pour elle, pas d'inquiétude puisque le système de veille a fonctionné, l'aéronef a été bien été repéré... Le site est continuellement sous surveillance, d'abord par les équipes de la centrale, puis par les gendarmes, ils sont une quarantaine à se relayer, en permanence, tout comme des policiers spécialisés.

Des drones assez grands pour transporter un engin explosif

Mais les ONG anti-nucléaire sont beaucoup moins rassurantes. Selon elles, certains drones utilisés étaient suffisamment grands pour transporter un engin explosif. Des ONG qui nient toute implication dans cette mystérieuse opération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess