Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Glyphosate : les tests d'urines effectués sur 45 personnes volontaires à Drucat sont tous positifs

-
Par , France Bleu Picardie

Organisées par l’association Novissen en juin dernier, les analyses d’urine ont livré leur verdict ce dimanche, à l’occasion de la fête des “anti 1 000 vaches”. Tous les participants ont du glyphosate dans leur corps !

Les "pisseurs involontaires" de Drucat sont tous exposés au glyphosate !
Les "pisseurs involontaires" de Drucat sont tous exposés au glyphosate ! © Radio France - Alexandre Lepère

Drucat, France

Après trois mois d’attente, les volontaires de la campagne d’analyse de Drucat sont désormais fixés sur leur sort. Le 12 juin dernier, chaque participant était venu dans la salle polyvalente située près de la ferme des 1 000 vaches, pour uriner dans un tube à essai, sous le contrôle d’un huissier de justice. Le but à cette époque : déceler la présence de glyphosate, l’herbicide commercialisé notamment par Monsanto, mais aussi dans l’organisme, à notre insu. 

Revenus du laboratoire d’analyse, les tubes à essai ont livré des résultats, dévoilés ce dimanche midi, jour de la mobilisation contre la ferme des 1 000 vaches. Comme dans toutes les autres régions, tous les participants sont touchés !

Inquiétude pour la jeune génération

Dans le détail, la comparaison des résultats apporte ce constat : si les hommes sont généralement plus touchés que les femmes, les deux plus forts taux d’imprégnation concernent des enfants, avec ce record de 3,31 microgramme par litre d’urine pour une fille de 12 ans, originaire du Crotoy. 

En deuxième place, Léandre un petit garçon de 10 ans, qui s’inquiète des conséquences de la présence de glyphosate dans son corps, une substance qualifiée de cancérogène par l'OMS, mais pas par les agences européennes. De son côtésa mère, Sophie, a six fois moins de glyphosate ! Un résultat encore étonnant et inexpliqué pour celle qui a acheté récemment avec son mari une maison avec du terrain et un jardin.

On essaie de consommer un maximum ce que l’on fait dans notre jardin. On se demande pourquoi on retrouve des produits chimiques dans l’urine de nos enfants ! Sophie, une participante

En attendant une réponse un peu plus précise, les 50 “pisseurs involontaires de glyphosate” se rendront au tribunal à Amiens début octobre pour porter plainte contre l’Etat pour mise en danger de la vie d’autrui. Une nouvelle campagne d’analyse d’urine est d'ailleurs prévue dans la capitale picarde pour le mois de décembre.

Avec respectivement 2,05 et 3,20 microgramme par litre d'urine sur ce test, Louise et Léandre sont particulièrement exposés au glyphosate - Radio France
Avec respectivement 2,05 et 3,20 microgramme par litre d'urine sur ce test, Louise et Léandre sont particulièrement exposés au glyphosate © Radio France - Alexandre Lepère
Choix de la station

France Bleu